Dissimuler ce message

Bienvenue au Centre de Ressources sur les Entreprises et les Droits de l’Homme.

Nous nous faisons un devoir de travailler avec les militants de la société civile, les entreprises et les gouvernements afin d’aborder les inégalités de pouvoir, d’identifier les voies recours en cas d’abus, et d’assurer la protection des individus et de la planète.

Les entreprises et les communautés affectées nous remercient toutes deux des ressources et du soutien que nous leur apportons.

Ceci est uniquement possible grâce à votre soutien. S’il vous plaît, songez à faire un don dès aujourd’hui.

Merci,
Phil Bloomer, Directeur Exécutif

Faire un don maintenant Dissimuler ce message

Vous êtes redirigé vers l’histoire dans laquelle le contenu a été trouvé pour que vous puissiez le lire dans son contexte. Veuillez cliquer sur le lien suivant si vous n’êtes pas automatiquement redirigé dans quelques secondes.
fr/un-tribunal-français-condamne-le-fils-du-président-de-guinée-equatoriale-pour-détournement-de-fonds-dans-un-pays-où-léducation-et-la-santé-sont-sérieusement-sous-financées#c164421

Biens mal acquis : prison avec sursis pour le fils du président de Guinée équatoriale

Auteur: AFP et Le Parisien (France), Publié le: 27 October 2017

C’était la première affaire dite des «biens mal acquis », initiée par une plainte d’associations en 2007. [L]e richissime fils du président de Guinée équatoriale, Teodoro Obiang, a été condamné à Paris à trois ans de prison, avec sursis, et 30 millions d'euros d'amende avec sursis pour s'être frauduleusement bâti en France un patrimoine considérable.

[Il] a été reconnu coupable de blanchiment d'abus de biens sociaux, de détournement de fonds publics, d'abus de confiance et de corruption. Le tribunal a également ordonné la confiscation de l'ensemble des biens saisis...

... Egalement vice-président de son pays [il] n'a jamais répondu aux convocations de la justice française, [et] a fait un temps l'objet d'un mandat d'arrêt. Selon une très longue enquête, il apparaît que l’ancien ministre de l’Agriculture et de la Forêt a puisé dans la manne forestière de son pays, en n'hésitant pas à racketter les entreprises du secteur.

...La défense a qualifié le jugement de « décision militante » 

 

Tout lire