Burkina Faso: Des parlementaires, des élus locaux et des fonctionnaires se forment sur les questions minières

Souscrire au flux RSS de cette rubrique

Tous les éléments de cette histoire

Article
25 July 2017

Industries extractives : Des fiscalistes se familiarisent avec le guide d’aide sur la fiscalité

Auteur: Boukary Bonkoungou, Sidwaya (Burkina Faso)

Le Centre de rencontres et d’études des dirigeants des administrations fiscales (CREDAF) organise, conjointement avec la direction générale des impôts, du 24 au 26 juillet 2017, à Ouagadougou, un séminaire de formation des formateurs à «La mise en œuvre du guide d’aide sur la fiscalité des industries extractives»...Les responsables des administrations fiscales connaissent l’importance des industries extractives desquelles, ils tirent une part non négligeable des recettes du Burkina Faso. Nombre d’entre eux ont répondu à l’appel du Centre de rencontres et d’études des dirigeants des administrations fiscales (CREDAF)...à Ouagadougou, pour être formés sur les stratégies de mobilisation des recettes. En effet, ce sont 25 délégués de 13 pays, à savoir le Burkina, le Bénin, la Mauritanie, la Guinée Conakry, Haïti, la Côte d’Ivoire, l’Algérie, le Mali, le Maroc, le Togo, la Tunisie et la République démocratique du Congo (RDC) et le Burundi...

Tout lire

Article
26 July 2017

Impact de l'activité minière au Burkina Faso: Députés et élus locaux outillés sur le juste partage de la rente minière

Auteur: Lonsani Sanogo, Le Pays (Burkina Fas)

Le Centre pour la gouvernance démocratique (CGD) organise du 24 au 28 juillet 2017 à Bobo-Dioulasso, un atelier sur l’impact des activités minières au Burkina Faso. Elus locaux et nationaux vont, au cours de cet atelier, découvrir les « mécanismes  et principes de fonctionnement des industries  minières » ainsi que le « juste partage de la rente minière ». Ce qui leur permettra d’assurer au mieux leur mission dans ce domaine pour un développement plus harmonieux des populations...« Les réflexions que nous mènerons aujourd’hui contribueront à renforcer nos connaissances sur le fonctionnement des industries minières et sur la notion du juste partage des dividendes de l’exploitation minière au Burkina Faso ».  Ce sont les mots du député Michel Badiara, à l’ouverture des travaux de l’atelier  du CGD sur l’impact des mines au Burkina. Pour le député, les mécanismes de bonne gouvernance doivent être  la chose la mieux partagée pour permettre à l’Etat et aux populations  qui subissent l’impact de l’activité minière, à son avis,  de ressentir les retombées des ressources minérales. Pour le représentant des élus locaux, Célestin Koussoubé qui préside le Conseil régional des Hauts-Bassins, cet atelier sur l’impact des mines permettra de discuter des voies et moyens pour que l’exploitation minière soit un véritable vecteur de développement durable. Les élus locaux, de son point de vue, ont le devoir de promouvoir cette forme de développement, axé, à son avis dans le cas des zones minières,  sur l’amélioration des conditions de vie des populations riveraines des mines et sur le respect des droits humains.

Tout lire