Burkina Faso: La plupart des entreprises minières ne respectent pas la législation nationale, selon les députés

Auteur: Le Pays (Burkina Faso), Publié le: 2 June 2020

"Non-respect des textes par des sociétés minières", 28 mai 2020

Le constat est des élus nationaux...la plupart des compagnies minières qui exercent au Burkina Faso, ne respectent pas les textes. Non seulement elles s’opposent au payement de la contribution financière en matière d’eau, mais aussi elles rusent avec les textes qui stipulent qu’en matière de recrutement, la part belle doit être accordée aux nationaux. Pour ce cas précis, s’il est vrai que des efforts sont faits dans le recrutement des bas niveaux, il en va autrement pour les cadres nationaux qui sont faiblement représentés au sein des différentes compagnies minières...Pour ce qui concerne...l’opérationnalisation du Fonds minier pour le développement local, le rapport des parlementaires fait état de plus de 52% de la somme totale due à l’Etat. Là aussi, il ressort que certaines mines traînent les pieds et en font à leur tête...

...[le] président de l’Assemblée nationale, Bala Sakandé...face à ces manquements répétés, n’a pas manqué de hausser le ton. « Le Burkina Faso n’est pas un Etat voyou. C’est un pays normal dirigé par des hommes normaux. Il faut que l’on se fasse respecter », a-t-il déclaré... 

Au-delà des simples déclarations, je souhaite que les autorités aillent plus loin...S’il y a lieu de retirer la licence à certaines d’entre elles, il faut le faire...En fait, c’est maintenant que je comprends pourquoi certaines sociétés minières ont parfois maille à partir avec les populations locales. J’ai envie de dire que c’est le respect qui manque parfois le plus. Or, sans le respect mutuel, l’on ne peut rien entreprendre de durable. Et mon souhait est que prennent fin les manquements dont se sont rendues coupables certaines sociétés minières... 

 

Tout lire