Dissimuler ce message

Bienvenue au Centre de Ressources sur les Entreprises et les Droits de l’Homme.

Nous nous faisons un devoir de travailler avec les militants de la société civile, les entreprises et les gouvernements afin d’aborder les inégalités de pouvoir, d’identifier les voies recours en cas d’abus, et d’assurer la protection des individus et de la planète.

Les entreprises et les communautés affectées nous remercient toutes deux des ressources et du soutien que nous leur apportons.

Ceci est uniquement possible grâce à votre soutien. S’il vous plaît, songez à faire un don dès aujourd’hui.

Merci,
Phil Bloomer, Directeur Exécutif

Faire un don maintenant Dissimuler ce message

Côte d'Ivoire : La justice ordonne le transfert des 23 milliards de FCFA de l’accord entre les victimes des déchets toxiques & Trafigura à l'association dirigé par Claude Gohourou

Souscrire au flux RSS de cette rubrique

Tous les éléments de cette histoire

Article
22 January 2010

Affaire 23 milliards des déchets toxiques: La Cour d'appel tranche en faveur de Gohourou Claude [Côte d'Ivoire]

Auteur: Cheikna D. Salif, Fraternité Matin [Côte d'Ivoire]

La Cour d’appel d’Abidjan vient de condamner ce vendredi 22 janvier, le cabinet d’avocat Londonien Leigh Day and Co à produire le protocole d’accord qu’il a signé au nom des victimes avec Trafigura, l’affréteur du Probo Koala. La Cour d’appel d’Abidjan a également levé le séquestre qui frappait les 23 milliards destinés à l’indemnisation des 31 000 victimes des déchets toxiques. Mieux, la justice a ordonné le transfert des fonds sur le compte du collectif dirigé par Claude Gohourou. Ainsi, le président des victimes du cabinet Leigh Day and Co qui a qualifié ce verdict de "parodie de justice", s’est dit "très déçu"... "Depuis 30 ans d'expérience, je n'ai pas souvenir d'une décision judiciaire plus déprimante", a soutenu Martyn Day, avocat principal à Leigh Day. Avant de prévenir: "Nous allons continuer à remuer ciel et terre dans ce combat contre la corruption pour faire en sorte que nos clients reçoivent la justice pour laquelle nous nous sommes battus pendant ces trois dernières années".

Tout lire

Article
22 January 2010

Côte d'Ivoire : parodie de justice pour les victimes du déversement de déchets toxiques

Auteur: Amnesty International

La décision d'un tribunal ivoirien de transférer les 45 millions de dollars d'indemnisation destinés aux victimes du déversement de déchets toxiques de l'entreprise Trafigura à un groupe prétendant abusivement représenter ces personnes, est une parodie de justice...« La décision qui a été prise aujourd'hui constitue un déni de justice pour les victimes de ce déversement désastreux de déchets toxiques », a déclaré Widney Brown, directrice générale chargée du droit international et de la stratégie politique à Amnesty International. « Nous demandons que la décision du tribunal ne soit pas mise immédiatement à exécution afin que l'argent ne disparaisse pas avant que les victimes n'aient pu interjeter appel devant la Cour suprême. »... Martyn Day [le principal avocat des victimes, a déclaré] « Je n'ai pas vu en trente ans de carrière de décision de justice plus déprimante que celle-ci. Trente mille Ivoiriens attendaient l'indemnisation qui leur était due. Il y a de fortes chances désormais qu'ils n'en voient pas la couleur ».

Tout lire