Dissimuler ce message

Bienvenue au Centre de Ressources sur les Entreprises et les Droits de l’Homme.

Nous nous faisons un devoir de travailler avec les militants de la société civile, les entreprises et les gouvernements afin d’aborder les inégalités de pouvoir, d’identifier les voies recours en cas d’abus, et d’assurer la protection des individus et de la planète.

Les entreprises et les communautés affectées nous remercient toutes deux des ressources et du soutien que nous leur apportons.

Ceci est uniquement possible grâce à votre soutien. S’il vous plaît, songez à faire un don dès aujourd’hui.

Merci,
Phil Bloomer, Directeur Exécutif

Faire un don maintenant Dissimuler ce message

Côte d'Ivoire: La Première Dame, Mme Dominique Ouattara, s'investit entièrement dans la lutte contre la traite, l’exploitation et le travail des enfants

"Lutte contre le travail des enfants en Côte-d’Ivoire: La Première Dame sur plusieurs fronts", 19 novembre 2019

La Première Dame de la Côte d’Ivoire, Mme Dominique Ouattara, est très engagée dans la lutte contre le travail des enfants dans son pays. En effet, elle préside le Comité national de surveillance des actions de lutte contre la traite, l’exploitation et le travail des enfants (CNS) créé en novembre 2011 en même temps que le Comité interministériel de lutte contre la traite, l’exploitation et le travail des enfants (CIM). A la tête de ce comité, l’épouse du chef de l’Etat est au four et au moulin pour que les enfants soient à l’école plutôt que dans des ateliers, des plantations de cacao ou de café, en train d’effectuer des travaux dangereux pour leur âge.

Ainsi, des actions sont menées dans les domaines de la prévention du travail des enfants, de la protection des enfants qui en sont victimes, de la poursuite et de la répression des trafiquants et dans celui de la coordination et du suivi-évaluation de la lutte.

On notera l’action de la fondation de Mme Ouattara, à savoir la Fondation Children of Africa. Il s’agit de la construction, en 2018, d’un centre d’accueil pour enfants en détresse à Soubré, en zone cacaoyère pour assurer une protection et une prise en charge adéquate des enfants victimes de la traite et de l’exploitation qui sont retirés des mains des trafiquants. Deux autres centres d’accueil sont en cours de finition à Bouaké et à Ferkessédougou.

Les actions de la Première Dame ne se limitent pas seulement à la Côte d’Ivoire. Elles se font aussi aux niveaux sous-régional et international avec pour but de susciter l’implication des partenaires en dehors de la Côte d’Ivoire dans la lutte contre le travail des enfants. 

Tout lire