Dissimuler ce message

Bienvenue au Centre de Ressources sur les Entreprises et les Droits de l’Homme.

Nous nous faisons un devoir de travailler avec les militants de la société civile, les entreprises et les gouvernements afin d’aborder les inégalités de pouvoir, d’identifier les voies recours en cas d’abus, et d’assurer la protection des individus et de la planète.

Les entreprises et les communautés affectées nous remercient toutes deux des ressources et du soutien que nous leur apportons.

Ceci est uniquement possible grâce à votre soutien. S’il vous plaît, songez à faire un don dès aujourd’hui.

Merci,
Phil Bloomer, Directeur Exécutif

Faire un don maintenant Dissimuler ce message

Vous êtes redirigé vers l’histoire dans laquelle le contenu a été trouvé pour que vous puissiez le lire dans son contexte. Veuillez cliquer sur le lien suivant si vous n’êtes pas automatiquement redirigé dans quelques secondes.
fr/résumé-du-procès-trafigura-côte-d’ivoire-0#c48953

Côte d'Ivoire : Les victimes du déversement de déchets toxiques sont anxieuses d'obtenir justice

Auteur: Amnesty International, Publié le: 3 February 2010

Les victimes du déversement de déchets toxiques par Trafigura attendent avec anxiété de savoir si elles toucheront un jour les 45 millions de dollars d'indemnité qui leur sont dus.... Le dernier épisode en date de la bataille juridique qui se joue actuellement est la décision de la Cour suprême ivoirienne de suspendre temporairement le transfert de cet argent à un groupe prétendant frauduleusement représenter les victimes. La décision prise fin janvier en appel d'autoriser le groupe portant le nom de Coordination nationale des victimes de déchets toxiques de Côte d'Ivoire (CNVDT-CI) à recevoir le montant des indemnités avait soulevé un tollé international... La Cour suprême fera savoir le 8 février si la suspension du transfert de l'argent doit se poursuivre.

Tout lire

Entreprises concernées: Trafigura Beheer