Ce contenu fait partie d’une histoire plus large, mais cette histoire n’est pas disponible dans votre langue. Nous vous recommandons quand même de lire ce contenu dans le contexte d’une des histoires suivantes :

Cambodge : Human Rights Watch appelle les multinationales du textile à faire respecter le droit du travail dans les usines de leurs fournisseurs

Auteur: Human Rights Watch, Publié le: 17 March 2015

« Cambodge : Les lois du travail ne protégent pas suffisamment les ouvrières et ouvriers du textile », 12 mars 2015

Le gouvernement cambodgien omet de protéger contre de graves violations du droit du travail les travailleuses et travailleurs participant à la production de vêtements pour le compte de compagnies internationales, a déclaré Human Rights Watch dans un nouveau rapport publié aujourd'hui. Ces personnes, qui sont en majorité des femmes, sont souvent victimes de divers abus – heures supplémentaires forcées, discrimination en cas de grossesse, pratiques antisyndicales que ni le gouvernement ni les compagnies n’ont suffisamment cherché à endiguer…Adidas, Gap et H & M ont sérieusement discuté de leurs efforts pour remédier aux problèmes constatés. Adidas et H & M divulguent également publiquement les noms de leurs fournisseurs et mettent à jour périodiquement leurs listes. Marks and Spencer s’est engagé à divulguer la liste de ses fournisseurs en 2016. Seul Adidas a créé un processus pour que les travailleurs puissent obtenir une protection en tant que lanceurs d’alerte…[Also refers to Giorgio Armani, Joe Fresh (filiale de Loblaw Companies)]

Tout lire

Entreprises concernées: adidas Gap Giorgio Armani H&M Joe Fresh (part of Loblaw Companies) Loblaw Companies Marks & Spencer