Cameroun: Le défenseur de l'environnement et des droits de l'homme Nasako Besingi à nouveau arrêté

Souscrire au flux RSS de cette rubrique

Tous les éléments de cette histoire

Article
+ English - Cacher

Auteur: Ndi Eugène Ndi, Africa Review (Cameroon)

Award-winning Cameroonian environmental and human rights activist Nasako Besingi is in detention at an disclosed location...The Yaoundé Centre for Environment and Development (CED) confirmed that Mr Besingi was arrested on Monday in his native Mundemba in the English-speaking Southwest. Mr Besingi is the founder and director of the Struggle to Economise the Future Environment (SEFE). There has been a surge in arrests of Anglophone activists in Cameroon, but it was not clear whether Mr Besingi’s apprehension was connected to the ongoing Anglophone crisis...The activist has been a frontline campaigner against the setting up of a large-scale palm oil plantation in the Southwest by American agro-industrial firm, Herakles Farms. Operating through its subsidiary Sithe Global Sustainable Oils Cameroon (SG-SOC), the firm acquired a 99-year land lease of 73,086 hectares in 2009 for the palm oil project...Following fierce opposition by local and international activists, the lease contract was reviewed by a presidential decree in 2013 and the concession was reduced to about 20,000 hectares. Mr Besingi has been arrested several times since the launch of the project because of his denunciation of violations of the law by the agro industrial firm...Local and international campaigners, including Greenpeace and the World Wildlife Fund said the project was in a densely forested area bordering five natural reserves and could result in dire consequences for the livelihoods of thousands of local inhabitants and for the global climate. “The project site is located in the Guinean forest of West Africa Biodiversity Hotspot, which shelters 1,800 endemic species of vascular plants and an exceptional diversity of the world’s top species priorities for primate conservation,” said Greenpeace Africa.

Tout lire

Article
+ English - Cacher

Auteur: Rita Akana, Cameroon Concord News (Cameroon)

Francophone security agents have arrested Nasako Besingi, the chairman of an NGO charged with protecting the environment. He was arrested on Monday in his office and CCN understands police officers reportedly ransacked the building in search of documents. The arrest of the head of the NGO “Struggle to Economize the Future Environment” (Sefe) took place on Monday (September 25th) in Mudemba, capital of the Ndian County. There are several unofficial versions of the reasons for his arrest. Initial information revealed that the environmentalist had distributed propaganda leaflets for the release of Esonno Wakemba, a demonstrator who has been detained since the Southern Cameroons uprising started 11 months ago. Another hypothesis links the arrest of Nasako Bensigi to his positions on the activities of Herakles Farm, an agricultural firm that is weighed down by allegations of land grabbing and illegal logging. In this context, Nasako Besingi was sentenced in January 2016 and November 2015 to heavy fines, and some say he has been defaulting payments associated to his prison sentences, for organizing rallies with local inhabitants deemed illegal.

Tout lire

Article
26 September 2017

Arrestation d'un défenseur de l'environnement au Cameroun

Auteur: Voice of America (Etats-Unis)

Un défenseur camerounais de l'environnement, Nasako Besingi, connu pour son opposition farouche à un projet américain de création d'une plantation de palmiers à huile, a été arrêté lundi, indique son avocat. Le directeur de l'ONG Struggle to Economize the Future Environment, Nasako Besingi, "a été arrêté hier (lundi) à Mundemba (sud-ouest)" où se trouve le siège de son organisation, a affirmé Me Adolf Malle..."Nous ne connaissons pas les raisons pour lesquelles il a été arrêté, ni où il est gardé", a-t-il ajouté. Cette arrestation intervient au moment où les régions anglophones du Cameroun, où se situe Mundemba, sont confrontées à une grave crise socio-politique. Connu pour s'être opposé à l'implantation dans la région anglophone du sud-ouest de la société américaine Herakles Farms, détentrice d'une concession pour une plantation de palmiers à huile, M. Besingi a été arrêté à maintes reprises et fait l'objet d'"agressions" pour son opposition à ce projet, selon plusieurs ONG. En 2015, le tribunal de Mundemba l'avait condamné à payer près de 11 millions de francs CFA (plus de 16.000 euros) d'amende et de dommages et intérêts après une série de plaintes pour "diffamation" de Herakles. "Les autorités camerounaises doivent cesser la répression du défenseur de l'environnement et des droits humains", avait plaidé à l'époque dans un communiqué une coalition internationale de six organisations environnementales et de défense des droits humains...En 2009, le gouvernement camerounais avait signé avec la société américaine Herakles Farms un accord de principe pour une concession très controversée de plus de 73.000 hectares pour la culture du palmier à huile.

 

Tout lire

Article
26 September 2017

Cameroun : arrestation du militant écologiste Nasako Besingi en zone anglophone

Auteur: Benjamin Polle, Jeune Afrique

Le militant camerounais de défense de l’environnement Nasako Besingi a été interpellé...en zone anglophone, où est situé le siège de l’ONG Sefe (Struggle to Economize the Future Environment) qu’il a fondée. C’est dans les locaux de l’organisation...qu’il a été arrêté...puis emmené à l’arrière d’un pick-up de la gendarmerie...« Il a été arrêté à 7 heures du matin par de nombreux policiers, gendarmes et militaires. Ils ont indiqué avoir le droit de perquisitionner les locaux, l’ont mis à sac et ont embarqué Nasako besingi avec des documents », indique un collaborateur de Nasako Besingi sous couvert d’anonymat. Le lieu actuel de détention de Nasako Besingi n’est pas connu. Et pour l’heure, aucune réaction n’a pu être obtenue de la part des autorités sur les raisons de cette arrestation. Plusieurs fois par le passé, Nasako Besingi a été mis en cause par la justice, qui lui reproche son opposition farouche à l’encontre du projet du groupe agro-industriel Herakles Farms, détentrice depuis 2009 d’une convention pour l’exploitation de 73 086 hectares pour la culture de palmiers à huile pour une durée de 99 ans dans le sud-ouest du Cameroun...En janvier 2016 et en novembre 2015, Nasako Besingi avait été condamné à de fortes amendes, et à défaut de paiement à des peines de prison, pour avoir organisé des rassemblements d’habitants jugés illégaux. Blessed Okole, le directeur général de Sithe Global Sustainable Oils Cameroun (SGSOC), filiale camerounaise d’Herakles farms, indique cependant...« ne rien avoir affaire  avec l’arrestation de Nasako Besingi. Vous me l’apprenez. D’autant plus que la SGSOC n’a plus une seule activité à Mundemba depuis deux ans »...Nasako Besingi s’est par ailleurs opposé publiquement à plusieurs reprises ces derniers mois aux interpellations survenues dans le cadre des violences survenues dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest du Cameroun, en pleine crise anglophone.

Tout lire