Certaines pratiques commerciales des entreprises du secteur de l’habillement accroissent le risque de violations du droit du travail, selon un rapport de Human Rights Watch

Souscrire au flux RSS de cette rubrique

Tous les éléments de cette histoire

Article
29 April 2019

Les pratiques des entreprises d’habillement poussent à des abus dans les ateliers de confection 

Auteur: Human Rights Watch

Les entreprises des secteurs de l’habillement et des chaussures devraient mettre fin à certaines pratiques commerciales qui aggravent le risque de violations du droit du travail dans les ateliers de confection, a déclaré Human Rights Watch dans un rapport publié aujourd’hui.

Ce rapport de 66 pages, intitulé « Paying for a Bus Ticket and Expecting to Fly’: How Apparel Brand Purchasing Practices Drive Labor Abuses »identifie des pratiques des entreprises poussant les ateliers de confection à recourir à des méthodes de réduction de leurs coûts qui nuisent aux employé(e)s…

Les marques ont souvent des difficultés à superviser effectivement les conditions de travail dans les ateliers de confection tout au long de leurs chaînes d’approvisionnement qui sont souvent tentaculaires. Beaucoup d’entre elles aggravent ce problème en refusant de cartographier et de révéler les ateliers où elles s’approvisionnent…

…Les marques devraient adopter et rendre publiques des politiques définissant des pratiques responsables en matière d’approvisionnement et les incorporer dans tous leurs départements internes. Elles devraient publier les listes de leurs ateliers fournisseurs en conformité avec la Promesse de transparence (Transparency Pledge), une norme minimale mise au point en 2016 par une coalition d’organisations professionnelles et de défense des droits humains. Elles devraient réévaluer leur utilisation d’agents pour leurs achats et s’assurer que leurs contrats avec leurs fournisseurs soient consignés par écrit et équitables…

Les gouvernements devraient adopter des lois rendant obligatoire une diligence raisonnable en matière de droits humains le long des chaînes d’approvisionnement des entreprises d’habillement et ces lois devraient aussi inclure des mesures visant à observer et rectifier leurs pratiques commerciales…

Tout lire

Document
29 April 2019

On ne peut s’attendre à voyager en avion pour le prix d’un ticket d’autobus

Auteur: Human Rights Watch

...Le présent rapport est fondé pour une large part sur des entretiens avec des fabricants de vêtements, des inspecteurs des pratiques sociales et des experts de l’industrie du vêtement, dont certains ont au moins dix ans d’expérience dans le sourçage pour diverses marques internationales ; sur des centaines d’entretiens avec des travailleurs; et sur des analyses de données des exportations commerciales provenant des grands marchés de production d’Asie. Le rapport affirme que les mauvaises pratiques de sourçage et d’achat des marques peuvent être pour une large part la cause profonde des abus généralisés du droit du travail constatés dans les ateliers de confection, entravant ainsi les efforts déployés pour faire rendre des comptes aux fournisseurs pour leurs pratiques abusives. Du fait que les marques sont habituellement en position dominante dans une relation entre acheteur et fournisseur, la manière dont les marques se comportent en affaires avec leurs fournisseurs a une influence considérable sur les conditions de travail....

Les entreprises — grandes et petites — qui sont réellement déterminées à respecter les droits des travailleurs devraient adopter et rendre publique une politique définissant des pratiques responsables en matière d’approvisionnement et l’incorporer dans tous leurs départements internes en recourant à des procédures d’opération classiques, à la formation, à des indices de performance et à des incitations liées aux mesures prises dans les ateliers de confection pour se conformer au droit du travail et aux normes sociales internationales...

Tout lire