Ce contenu fait partie d’une histoire plus large, mais cette histoire n’est pas disponible dans votre langue. Nous vous recommandons quand même de lire ce contenu dans le contexte d’une des histoires suivantes :

Chine : Badger Sport cesse de s'approvisionner auprès de Hetian Taida par peur de recours au travail forcé dans des camps d'internement ; la Chine dément

Auteur: AFP, Publié le: 11 January 2019

« Travail forcé : une firme américaine rompt avec un fournisseur chinois», 10 janvier 2019

Une firme américaine d'habillement de sport, Badger Sport, va rompre ses relations avec un fournisseur chinois, de peur que celui-ci ne recoure au travail forcé dans des camps d'internement au Xinjiang, région où Pékin détient en masse des membres de l'ethnie musulmane Ouïghour.

Badger Sport, basée en Caroline du Nord (est des Etats-Unis), a annoncé...qu'elle cesserait de s'approvisionner en vêtements auprès du chinois Hetian Taida, dont la production est localisée au Xinjiang (nord-ouest de la Chine).

« Sur fond d'importantes inquiétudes, et en vue d'éliminer toute suspicion sur notre chaîne d'approvisionnement face aux controverses (...), nous n'accepterons plus aucun produit provenant de Hetian Taida ou du nord-ouest de la Chine », a indiqué l'entreprise...

...[D]es enquêteurs indépendants tout comme une enquête interne ouverte par Badger Sport, qui coopère avec une ONG certifiant les responsabilités sociales des entreprises, n'a mis en lumière aucune violation des « principes manufacturiers éthiques » du groupe américain.

« Néanmoins, les documents fournis par Hetian Taida au sujet de leur précédent site de production s'avèrent insuffisants pour conclure avec certitude » que les conditions de travail satisfaisaient aux principes que l'entreprise exige de ses fournisseurs, souligne Badger.

Le régime communiste a, lui, fustigé cette décision...

Tout lire

Entreprises concernées: Badger Sport