Chine : Des centaines d'employés de Google rejoignent une ONG pour protester contre le lancement du moteur de recherche censuré Dragonfly

Résultat de recherche d'images pour "google china"

Souscrire au flux RSS de cette rubrique

Tous les éléments de cette histoire

Article
28 November 2018

Des centaines d’employés de Google rejoignent Amnesty International pour protester contre Dragonfly

Auteur: Jean-Sébastien Zanchi, 01net.com

Le retour de Google en Chine, avec un moteur de recherche censuré, fait franchir une nouvelle étape à ses employés mécontents. Dans une lettre ouverte, ils annoncent soutenir l’initiative de l’ONG…

Plusieurs centaines d’employés de Google [s’expriment] publiquement…dans une lettre ouverte publiée sur Medium [et rejoignent] l’action d’Amnesty International, qui appelle Google à annuler son projet Dragonfly:

« Notre opposition à Dragonfly ne concerne pas la Chine : nous nous opposons aux technologies qui aident les puissants à opprimer les plus vulnérables, où qu’ils se trouvent,…»

En plus des inquiétudes concernant les droits de l’homme et la censure dans le pays, Dragonfly pourrait s’avérer être un problème quant à la structure même d’Internet. 

En septembre dernier, l’ancien patron de Google lui-même, Eric Schmidt, estimait que le déploiement de ce projet créerait un Internet séparé en deux

Une partie serait alors contrôlée par la Chine, avec toutes les dérives que cela supposerait…

Tout lire

Article
27 November 2018

Google : pétitions et débats en interne sur le projet de moteur de recherche en Chine

Auteur: AFP et Le Monde (France)

Un peu plus de 500 employés de Google ont publiquement exigé, dans une lettre ouverte publiée mardi 27 novembre, que le géant d’Internet abandonne un projet de moteur de recherche en Chine respectant les règles de censure imposées par Pékin à ses internautes, [plus] connu sous le nom de Dragonfly. 

Le PDG de Google, Sundar Pichai, en a reconnu l’existence en octobre et l’a justifiée par le fait qu’il valait mieux offrir un moteur de recherche performant mais avec des restrictions que de laisser les Chinois avec des outils moins bons…

Plusieurs organisations dénoncent également le projet, dont Human Rights Watch, Reporters sans frontières et Amnesty International, qui a lancé une pétition en ligne pour demander son abandon...

Tout lire