Colombie : La fille d’une victime demande à EDF de ne plus acheter de charbon provenant de Colombie lié à des atteintes aux droits de l’homme ; avec les déclarations de l’entreprise

Souscrire au flux RSS de cette rubrique

Tous les éléments de cette histoire

Article
12 May 2016

Charbon : EDF complice de graves violations des droits de l’homme en Colombie

Auteur: Amis de la Terre

A l’occasion de l’Assemblée Générale d’EDF, les Amis de la Terre ont révélé dans leur note « EDF et le charbon de sang » que l’entreprise commerce du charbon avec Drummond et Prodeco/Glencore, deux entreprises qui seraient impliquées dans de graves violations des droits de l’homme en Colombie. Interpellé lors de l’AG par Maira Mendez Barboza, l’une des victimes, le PDG Jean-Bernard Lévy n’a pas accédé à la demande des victimes de suspendre ces liens et que réparation soit faite...

le PDG Jean-Bernard Lévy, tout en reconnaissant le drame vécu par la famille de Maira, a dit ne pas voir le lien entre EDF et les exactions commises dans la région de César, niant toute responsabilité pour l’entreprise dans la réparation des violences passées et la garantie de non-répétition...

Pour les Amis de la Terre, EDF doit ainsi cesser immédiatement l’ensemble de ses activités trading liées au charbon et engager un plan de sortie de ses centrales à charbon d’ici à 2020. Elle doit donc suspendre immédiatement ses liens directs ou indirects avec le charbon provenant de Drummond et Prodeco/Glencore, et s’assurer que ces dernières prennent des engagements conséquents pour que justice soit faite aux victimes de violence dans la région minière de Cesar...

Tout lire

Article
12 May 2016

EDF mettra-t-il fin à ses liens avec le «charbon de sang» colombien ?

Auteur: Coralie Schaub, Libération (France)

Maira Mendez Barboza…cette jeune Colombienne sillonne l’Europe à un rythme harassant pour témoigner des gravissimes atteintes aux droits de l’homme liées à l’exploitation du charbon dans son pays, dont continuent à tirer profit de nombreuses entreprises européennes, dont EDF…

[Dans une lettre] Claude Nahon, la responsable développement durable du groupe…indique que le groupe «est conscient de la sensibilité des questions entourant l’approvisionnement en charbon, en particulier colombien». Mais elle se retranche illico derrière la participation d’EDF et d’EDF Trading à l’initiative Bettercoal, dont ils sont «membres fondateurs» et qui doit permettre d’«améliorer les impacts sociaux et environnementaux de la chaîne d’approvisionnement en charbon»…

Le 15 mars, Bettercoal publiait une analyse, «Colombian Coal : A Bettercoal View», qui reconnaît les efforts faits par l’entreprise Drummond en matière de performance de responsabilité sociale et le rôle des acteurs privés dans la justice transitionnelle en Colombie…

EDF prendra-t-il les mêmes décisions que l’énergéticien danois Dong ? Les ONG rappellent qu’en 2006, celui-ci «a décidé de mettre fin à ses relations commerciales avec Drummond en raison de ses violations des droits de l’homme». Et en avril, «la même entreprise a annoncé suspendre ses importations de Prodeco jusqu’à ce que celle-ci remplisse un audit préalable au sein duquel la réparation des violations des droits de l’homme est une composante clé». [Fait aussi référence à E.ON, Enel, Iberdrola, RWE, Vattenfall]

Tout lire

Article
13 May 2016

Ce "charbon de sang" qui alimente toujours les entreprises énergétiques européennes

Auteur: Le Vif (Belgique)

Ce jeudi 12 mai, Maira Mendez Barboza, une colombienne dont le père fût tué par un groupe paramilitaire en 2001, était à Paris pour y interpeller les dirigeants d'EDF lors de l'assemblée générale du groupe français. Le groupe importe toujours du charbon colombien dont l'extraction a été associée à des milliers d'assassinats, déplacements et autre climat de terreur…

…Interpellé hier, le PDG d'EDF, Jean-Bernard Lévy, reconnait le drame vécu par la famille de Maira, néanmoins, il dit ne pas voir le lien entre EDF et les exactions commises dans la région de César et nie toute responsabilité pour l'entreprise dans la réparation des violences passées et la garantie de non-répétition…Une déclaration contradictoire avec la Charte éthique de l'entreprise. Cette dernière met en avant la protection des droits de l'Homme. La société avait déjà fait un premier pas vers la sortie du charbon en s'engageant avant la COP21 à ne plus ouvrir de centrales à charbon tout en mettant en avant sa responsabilité dans la lutte contre le changement climatique…

Pour le moment, seule la compagnie danoise Dong a choisi de prendre des mesures et stopper l'importation du "charbon de sang". Dès 2006, l'entreprise avait cessé tout échange avec Drummond et a annoncé fin-avril son intention d'arrêter son importation de charbon extrait par Prodeco…

Tout lire