Vous êtes redirigé vers l’histoire dans laquelle le contenu a été trouvé pour que vous puissiez le lire dans son contexte. Veuillez cliquer sur le lien suivant si vous n’êtes pas automatiquement redirigé dans quelques secondes.
fr/conférence-de-lonu-sur-les-changements-climatiques-cop22-marrakech-7-18-nov#c146928

COP 22 à Marrakech : le royaume du business

Auteur: L'Humanité (France), Publié le: 5 November 2016

…Ainsi donc, au niveau global comme au niveau africain, ce sont les banques et les entreprises qui capturent le débat sur le changement climatique. Celles-là même qui, par leur recherche effrénée du profit avant tout, sont les principales responsables du réchauffement climatique…

…[C]eux qui prendront la peine de se déplacer auront à apprécier le fossé qui sépare la réalité que vivent les communautés, les paysans et paysannes d’Afrique…

…[L]es multinationales du secteur des engrais, qui sont en vérité les ennemis du climat à cause des méfaits de leurs produits, vont…continuer les mêmes agissements dans les négociations climatiques et au sein de cette Alliance mondiale pour une agriculture intelligente face au climat..

Les paysans et paysannes africain(e) sont contraint(e)s à migrer lorsque leurs terres sont dévastées par les catastrophes climatiques et sont aussi cerné(e)s par les fausses solutions proposées par les multinationales et les gouvernements lors de ces grandes messes internationales…

 [Fait référence à Engie, Nareva, Société Générale]

Tout lire

Entreprises concernées: Engie (formerly GDF Suez) Nareva (part of Société Nationale d’Investissement) Société Générale