COP 25 - conférence sur le climat organisée à Madrid : Mise en avant du rôle des entreprises pour la neutralité carbone

Oil site

Souscrire au flux RSS de cette rubrique

Tous les éléments de cette histoire

Article
9 December 2019

En trois ans, l'industrie du charbon a bénéficié de 745 milliards de dollars

Auteur: Felix Gouty, Journal du Geek

À l’occasion de la COP 25, conférence sur le climat organisée en ce moment à Madrid, des ONG s’unissent pour révéler les détails du financement de l’industrie du charbon, l’une des principales sources de pollution et d’émissions de gaz à effet de serre au monde.

Entre les années 2017 et 2019, 258 entreprises responsables d’usines et centrales thermiques à charbon auraient été financées, d’une façon ou d’une autre, par divers investissements bancaires à travers le monde à hauteur de 745 milliards de dollars...

Les trois banques représentant les plus importantes sources de financement de cette industrie sont japonaises : Mizuho, Mitsubishi UFJ Financial Group et Sumitomo Mitsui Banking Corporation. La banque française BNP Paribas serait le 22e plus gros financeur au monde de l’industrie du charbon sur ces trois dernières années. Elle aurait accordé l’équivalent de 8,8 milliards de dollars aux entreprises du secteur. Pourtant, celle-ci affirme avoir cessé de financer des projets de centrale à charbon depuis 2017...Les associations ne s’arrêtent pas seulement aux banques : en 2019, elles affirment que près de 2000 investisseurs institutionnels individuels détenaient 276 milliards de titres en lien avec l’industrie du charbon. Les ONG sont surtout indignées par le double discours de certaines banques. Le groupe financier espagnol Santander, qui sponsorise la tenue de la COP 25 actuellement à Madrid, aurait financé des projets d’installation d’unités de production en Pologne pour environ 655 millions de dollars. 

 

Tout lire

Article
5 December 2019

Neutralité carbone, échanges d'émissions, alignement sur 1,5C les entreprises attendent de la visibilté à la COP25

Auteur: Béatrice Héraud, Novethic.fr (copyright: www.novethic.fr)

« Neutralité carbone, échanges d'émissions, alignement sur 1,5°C...Les entreprises attendent de la visibilité à la COP25 », 5 décembre 2019

La COP25, qui se tient à Madrid du 2 au 13 décembre, est technique. Celle-ci doit préparer la relève générale de l’ambition des pays participants, ainsi qu’à la définition des mécanismes de coopération internationale volontaire. Les entreprises scrutent de près les discussions en cours car elles vont définir les nouvelles règles du jeu climatique qui influeront leur business...[Lire la suite : https://www.novethic.fr/actualite/entreprise-responsable/isr-rse/climat-que-peuvent-attendre-les-entreprises-de-la-cop25-147969.html]

Tout lire

Article
3 December 2019

Accord de Paris: Les grandes entreprises technologiques américaines font pression sur le gouvernment

Auteur: Léa Faure, ITSocial

Plusieurs grandes entreprises technologiques américaines ont signé une lettre commune adressée à la Maison Blanche demandant que les États-Unis restent dans l’Accord de Paris pour le climat. La liste inclut des entreprises majeures comme Apple, Adobe, Google, Hewlett Packard, Microsoft et Tesla. Dans la lettre, ces sociétés demandent au gouvernement américain de continuer à participer à l’effort mondial contre le changement climatique. Elles ont aussi précisé que la participation des États-Unis aiderait le pays à développer de nouvelles technologies qui participeront à un futur respectueux de l’environnement...

La lettre n’est pas contraignante pour le gouvernement américain, d’autant plus que les signataires n'attendent pas un retour positif, étant donné que ce dernier s’est toujours opposé aux initiatives visant à protéger l’environnement et le climat. Néanmoins, ces entreprises comptent mettre plus de pression sur les conservateurs pour qu’ils changent leur discours.

Même si la liste d’entreprises signataires de la lettre comprend plusieurs grandes firmes, un certain nombre de leurs pairs n’y ont pas participé. C’est le cas de Facebook et Amazon. La première a déjà pris de son côté des engagements environnementaux très ambitieux en visant l’utilisation exclusive d’énergie renouvelable pour ses activités au niveau mondial. De son côté, Amazon de Jeff Bezos est souvent critiquée pour sa prise de position médiocre à l’encontre du respect de l’environnement...Plusieurs opérateurs de réseau américains sont aussi absents de la liste, notamment Verizon, qui a déjà soutenu l’Accord de Paris, mais aussi AT&T, T-Mobile et Sprint.

Tout lire