Vous êtes redirigé vers l’histoire dans laquelle le contenu a été trouvé pour que vous puissiez le lire dans son contexte. Veuillez cliquer sur le lien suivant si vous n’êtes pas automatiquement redirigé dans quelques secondes.
fr/rép-dém-du-congo-greenpeace-accuse-danzer-de-complicité-dans-des-exactions-commises-par-des-soldats-sur-des-populations-locales-mais-lentreprise-nie-toute-implication#c64170

Crimes dans les forêts du Congo / Greenpeace dénonce DANZER et l'Agence Française de Développement

Auteur: Greenpeace, African Press Organization in Afrik.com, Publié le: 21 November 2011

Cette action a lieu le jour de la publication d'un rapport intitulé « Futur volé - Exploitation forestière et conflits dans les forêts tropicales congolaises - Le cas Danzer » qui revient sur l'implication du groupe Danzer, une société d'exploitation de bois allemande (basée en Suisse), et de sa filiale congolaise Siforco dans de graves exactions dans les forêts de la République Démocratique du Congo...Basé sur les preuves et témoignages collectés sur place, le rapport de Greenpeace montre comment dans la nuit du 2 mai 2011, 60 soldats et policiers ont attaqué la communauté forestière de Yalisika, dans le village de Bosanga...Un homme est mort, et plusieurs femmes ont été violées, dont des mineures. Des villageois ont été battus et 16 personnes arrêtées et emmenées. « En fait, Danzer est directement impliqué dans ces graves exactions, puisque nous avons la preuve que sa filiale sur place a fourni les moyens logistiques (un camion et un chauffeur) et a payé les soldats et policiers qui ont mené cette expédition punitive », explique Frédéric Amiel, chargé de campagne Forêts pour Greenpeace France [Danzer a vendu Siforco au Groupe Blattner en février 2012].

Tout lire

Entreprises concernées: Blattner Group Danzer SIFORCO (part of Blattner Group)