abusesaffiliationarrow-downarrow-leftarrow-rightarrow-upattack-typeburgerchevron-downchevron-leftchevron-rightchevron-upClock iconclosedeletedevelopment-povertydiscriminationdollardownloademailenvironmentexternal-linkfacebookfiltergenderglobegroupshealthinformation-outlineinformationinstagraminvestment-trade-globalisationissueslabourlanguagesShapeCombined Shapeline, chart, up, arrow, graphlocationmap-pinminusnewsorganisationotheroverviewpluspreviewArtboard 185profilerefreshnewssearchsecurityPathStock downStock steadyStock uptagticktooltiptwitteruniversalityweb
Article

Brésil : JBS se fournit en bétail mis à paître illégalement dans des zones protégées en Amazonie, selon Amnesty

« Brésil. Du bétail mis à paître illégalement en Amazonie a été retrouvé dans la chaîne d'approvisionnement de l'entreprise de transformation de viande JBS », 15 juillet 2020.

Du bétail mis à paître illégalement dans des zones protégées de la forêt amazonienne brésilienne s’est retrouvé dans la chaîne d’approvisionnement de JBS, la plus grande entreprise de transformation de viande au monde..Aux termes des Principes directeurs des Nations unies, JBS contribue à des atteintes aux droits humains des peuples indigènes et des habitants des réserves...

Au Brésil, le bétail est souvent déplacé d’une exploitation dans une autre...Amnesty International, en collaboration avec l’ONG Repórter Brasil, a examiné des documents officiels concernant le contrôle de la santé animale qui montrent que JBS a directement acheté des animaux à une exploitation située dans la réserve de Rio Ouro Preto à deux reprises en 2019...

Amnesty International a posé à JBS des questions précises...L’entreprise a répondu « Nous n’achetons jamais de bétail à des exploitations pratiquant le pâturage illégal dans des zones protégées », ajoutant qu’elle a « une politique sans équivoque du zéro déforestation pour toute sa chaîne d’approvisionnement »...JBS n’a pas répondu à une question portant sur le contrôle des fournisseurs indirects, indiquant au lieu de cela que « la traçabilité de toute la chaîne d’approvisionnement en viande bovine est un défi pour l’ensemble du secteur et une tâche complexe »...Amnesty International demande à JBS de mettre en place dans les plus brefs délais un système effectif de contrôle, notamment de ses fournisseurs indirects, afin de s’assurer que le bétail mis à paître illégalement dans des zones protégées à un moment ou à un autre ne se retrouve pas dans la chaîne d’approvisionnement de JBS. Ce système devrait au plus tard être en place fin 2020...