abusesaffiliationarrow-downarrow-leftarrow-rightarrow-upattack-typeburgerchevron-downchevron-leftchevron-rightchevron-upClock iconclosedeletedevelopment-povertydiscriminationdollardownloademailenvironmentexternal-linkfacebookfiltergenderglobegroupshealthinformation-outlineinformationinstagraminvestment-trade-globalisationissueslabourlanguagesShapeCombined Shapelocationmap-pinminusnewsorganisationotheroverviewpluspreviewprofilerefreshnewssearchsecurityPathtagticktooltiptwitteruniversalityweb
Article

Burkina Faso : Les ONG condamnent la position du Ministre du Commerce qui a exprimé son opposition à l'Initiative pour des multinationales responsables

free use, no attribution required

« Déclaration conjointe  CERDE et ACCA sur la récente prise de position du ministre burkinabé du Commerce au sujet de l’initiative suisse pour des multinationales responsables », 19 novembre 2020.

Le ministre burkinabé de l’Industrie, du Commerce et de l’Artisanat, M. Harouna Kaboré était en  visite à Berne la semaine dernière, pour marquer son opposition à l’« Initiative populaire pour  des multinationales responsables » soumise à votation en Suisse le 29 novembre prochain. Selon  le ministre Harouna Kaboré l’adoption de cette Initiative causerait « des problèmes  socioéconomiques graves » au Burkina.

Dans une déclaration détaillée (accessible ici), le CERDE et ACCA condamnent cette attitude du  ministre Burkinabé qui contredit les positions officielles du Burkina Faso sur le respect par les  entreprises multinationales des droits humains et de l’environnement. Cette sortie constitue  également une remise en cause des engagements internationaux du Burkina Faso en matière de  protection de l’environnement et des droits humains, affectant ainsi l’image et la respectabilité  internationale du pays. 

Le CERDE et ACCA tiennent à rappeler l’évidence que représentent les méfaits de l’activité de  certaines multinationales sur les droits humains et l’environnement. C’est le lieu de rappeler que  dans le contexte du boom minier que connait le Burkina, l’activité extractive a suscité une série  de problèmes liées au respect de l’environnement, à la (sur)vie des communautés locales ainsi  qu’au respect des droits des travailleurs. Cela a occasionné ces dernières années des tensions et  incidents malheureux entre communautés locales et entreprises minières...

Story Timeline