abusesaffiliationarrow-downarrow-leftarrow-rightarrow-upattack-typeburgerchevron-downchevron-leftchevron-rightchevron-upClock iconclosedeletedevelopment-povertydiscriminationdollardownloademailenvironmentexternal-linkfacebookfiltergenderglobegroupshealthinformation-outlineinformationinstagraminvestment-trade-globalisationissueslabourlanguagesShapeCombined Shapeline, chart, up, arrow, graphlocationmap-pinminusnewsorganisationotheroverviewpluspreviewArtboard 185profilerefreshnewssearchsecurityPathStock downStock steadyStock uptagticktooltiptwitteruniversalityweb
Article

Canada : Des entreprises se reconvertissent pour fabriquer des équipements pour le personnel médical et le public pendant la pandémie de coronavirus

«Ces entreprises canadiennes qui apportent leur soutien durant la pandémie du coronavirus» 30 mars 2020

La pandémie liée au virus COVID-19 provoque de grandes conséquences économiques au Québec et dans le monde. Certaines marques se distinguent malgré tout en apportant leur soutien à la cause, de façon parfois originale et inattendue. Passage en revue de quelques initiatives.

C’est un des exemples les plus marquants. Alors que la saison de NHL est suspendue et que les parties du Canadien se jouent désormais en ligne, le fabricant d’équipements de hockey Bauer a eu l’idée de modifier sa chaîne de production, pour produire des visières de protection pour le personnel médical...

Après Bauer et le hockey, une autre marque emblématique du pays a annoncé vouloir participer à l’effort de guerre : Canada Goose. Ses usines de fabrication (à Toronto et Winnipeg) vont en effet produire à partir du 30 mars de l’équipement médical comme des uniformes et des jaquettes d’hôpital pour le personnel médical et les patients, qu’elle distribuera gratuitement dans les hôpitaux...

En Ontario, quatre fabricants de pièces automobiles se sont pour leur part lancés dans la fabrication de respirateurs. Ils espèrent pouvoir en produire 10 000 à l’intention des patients ontariens...

Une démarche également entreprise par la Brasserie Labatt, qui a annoncé qu’elle allait produire de l’antiseptique pour les mains pour le distribuer aux banques alimentaires du Canada, aux travailleurs en santé de première ligne et à ses partenaires dans la restauration.