abusesaffiliationarrow-downarrow-leftarrow-rightarrow-upattack-typeburgerchevron-downchevron-leftchevron-rightchevron-upClock iconclosedeletedevelopment-povertydiscriminationdollardownloademailenvironmentexternal-linkfacebookfiltergenderglobegroupshealthinformation-outlineinformationinstagraminvestment-trade-globalisationissueslabourlanguagesShapeCombined Shapeline, chart, up, arrow, graphlocationmap-pinminusnewsorganisationotheroverviewpluspreviewArtboard 185profilerefreshnewssearchsecurityPathStock downStock steadyStock uptagticktooltiptwitteruniversalityweb
Article

Ces sociétés européennes qui collaborent au contrôle de masse chinois

« Ces sociétés européennes qui collaborent au contrôle de masse chinois », 21 septembre 2020.

Trois entreprises européennes au moins ont participé à des programmes de surveillance de masse développés en Chine, selon un rapport d’Amnesty International (AI) publié alors que les législateurs européens négocient une mise à jour des règles sur le contrôle des exportations sensibles...

Ainsi la société suédoise Axis Communications a-t-elle livré des caméras de surveillance pour les projets de surveillance "Skynet" et "Sharp Eyes" - depuis 2012, elle apparaît de manière répétée comme "marque recommandée" dans les documents d'appels d'offres de surveillance publique en Chine. La française Morpho (devenue Idemia) a pour sa part fourni des technologies de reconnaissance faciale au Bureau de sécurité publique de Shanghaï. La néerlandaise Noldus Information Technology  a fourni des outils de reconnaissance des émotions et d'analyse comportementale à plusieurs administrations chinoises dont le Ministère de la Sécurité publique. Ces deux dernières sociétés ont depuis lors pris l'initiative d'écrire des politiques internes pour s'astreindre à leur devoir de diligence, précise Philippe Givron, coordinateur Chine au sein de l'ONG..."ces exportations posent un risque significatif pour les droits humains et n'auraient pas dû avoir lieu" et qu'elles posent notamment "le risque d'un usage contre les Ouïghours", indique le rapport...

Part of the following stories

China: 83 major brands implicated in report on forced labour of ethnic minorities from Xinjiang assigned to factories across provinces; Includes company responses

China: 83 major brands implicated in report on forced labour of ethnic minorities from Xinjiang assigned to factories across provinces; Includes company responses

China: Mounting concerns over forced labour in Xinjiang

Des entreprises européennes vendent des technologies de surveillance aux autorités chinoises accusées de violations de droits humains, selon un rapport d'ONG