abusesaffiliationarrow-downarrow-leftarrow-rightarrow-upattack-typeburgerchevron-downchevron-leftchevron-rightchevron-upClock iconclosedeletedevelopment-povertydiscriminationdollardownloademailenvironmentexternal-linkfacebookfiltergenderglobegroupshealthinformation-outlineinformationinstagraminvestment-trade-globalisationissueslabourlanguagesShapeCombined Shapelocationmap-pinminusnewsorganisationotheroverviewpluspreviewprofilerefreshnewssearchsecurityPathtagticktooltiptwitteruniversalityweb
Article

Chine : 180 organisations de la société civile dénoncent la complicité du secteur textile avec les camps de travail forcé

«  1 Produit en coton sur 5 dans le monde serait lie aux camps de travail pour Ouïghours en Chine » 23 juillet 2020

Le monde du textile complice des persécutions infligées aux Ouïghours ? C'est en tout cas l'accusation portée par une coalition de 180 ONG de défense des droits de l'Homme.

Alors que la pression sur le régime chinois est de plus en plus forte ces dernières semaines face au traitement réservé à la minorité musulmane, cette nouvelle révélation met toute une industrie dans l'embarras. En effet, la Chine est le premier producteur de coton mondial, et 84% de ses stocks proviennent du Xinjiang, la région qui abrite une grande majorité des Ouïghours.

Toutes les entreprises majeures du secteur travaillent donc avec le pays, à tel point que la coalition est «virtuellement certaine» qu'au moins un produit en coton sur cinq vendus dans le monde est obtenu grâce au coton produit dans les camps de travail du Xinjiang. 1.8 millions de Ouïghours et autres minorités musulmanes seraient enfermés dans ces derniers. 

Story Timeline