abusesaffiliationarrow-downarrow-leftarrow-rightarrow-upattack-typeburgerchevron-downchevron-leftchevron-rightchevron-upClock iconclosedeletedevelopment-povertydiscriminationdollardownloademailenvironmentexternal-linkfacebookfiltergenderglobegroupshealthinformation-outlineinformationinstagraminvestment-trade-globalisationissueslabourlanguagesShapeCombined Shapeline, chart, up, arrow, graphlocationmap-pinminusnewsorganisationotheroverviewpluspreviewArtboard 185profilerefreshnewssearchsecurityPathStock downStock steadyStock uptagticktooltiptwitteruniversalityweb
Article

Chine : H&M annonce cesser toute relation commerciale avec un producteur accusé de travail forcé

« H & M plus éthique ? Il va falloir le prouver », 9 septembre 2020.

H & M a annoncé, ce mardi 15 septembre, stopper toute relation avec le fabricant chinois de fil Huafu, incriminé dans le travail forcé des Ouïghours. Le géant suédois du prêt-à-porter s’est également engagé à ne plus se fournir en coton venant de la province du Xinjiang, plus grande zone de production de coton chinoise, où les associations ne cessent de dénoncer l’existence de camps d’internement de personnes issues de cette minorité musulmane. Fin juillet, le collectif Éthique sur étiquette lançait, avec 180 organisations dans le monde, un appel aux marques et distributeurs d’habillement pour mettre fin au travail forcé des Ouïghours.

Entretien avec Nayla Ajaltouni, coordinatrice du collectif Ethique sur étiquette.... C’est une bonne nouvelle, qui est le résultat d’une pression citoyenne. Maintenant, c’est vrai qu’H & M est le champion de la communication tous azimuts, et pour que cette annonce soit crédible, il faut qu’ils donnent des gages de ce désengagement....

Malheureusement, l’actualité nous montre que les valeurs soi-disant éthiques n’ont pas de traduction dans les faits. Les scandales se succèdent, et les multinationales ne font pas évoluer leur modèle. Tant que la loi ne les sanctionne pas, elles temporisent, en multipliant les communications et en réagissant aux scandales pour protéger leur image. Il y a un début de changement dans les mentalités, mais il faut accélérer le rythme et enrayer les violations des droits humains...

Part of the following stories

China: 83 major brands implicated in report on forced labour of ethnic minorities from Xinjiang assigned to factories across provinces; Includes company responses

China: 83 major brands implicated in report on forced labour of ethnic minorities from Xinjiang assigned to factories across provinces; Includes company responses

China: Mounting concerns over forced labour in Xinjiang