abusesaffiliationarrow-downarrow-leftarrow-rightarrow-upattack-typeburgerchevron-downchevron-leftchevron-rightchevron-upClock iconclosedeletedevelopment-povertydiscriminationdollardownloademailenvironmentexternal-linkfacebookfiltergenderglobegroupshealthinformation-outlineinformationinstagraminvestment-trade-globalisationissueslabourlanguagesShapeCombined Shapelocationmap-pinminusnewsorganisationotheroverviewpluspreviewprofilerefreshnewssearchsecurityPathtagticktooltiptwitteruniversalityweb
Article

Etats-Unis : La Cour suprême reconnait le droit d’une entreprise de refuser de souscrire une assurance-santé couvrant la contraception des employées au nom de la liberté religieuse

« Aux Etats-Unis, un patron pas tenu de payer pour la pilule du lendemain », 1er juillet 2014

Par cinq voix (celles des juges conservateurs) contre quatre (celles des démocrates), les magistrats [de la Cour suprême des Etats-Unis] ont décidé, lundi 30 juin, qu'un employeur avait le droit de refuser de souscrire une assurance-santé couvrant la contraception de ses employées. Cela au nom de la liberté de religion inscrite dans le premier amendement de la Constitution...La Cour avait à statuer sur la plainte de la compagnie Hobby Lobby, une chaîne de magasins d'articles de loisirs, dont les dirigeants...sont des chrétiens évangéliques pratiquants...[et qui s'opposent au remboursement des] moyens de contraception qu'il[s] considère[nt] comme équivalant à un avortement...En vertu d'un tel raisonnement, a...critiqué [la juge Ruth Bader Ginsburg], toute compagnie pourrait se mettre à l'abri d'une législation qui ne lui plaît pas en invoquant ses « croyances religieuses profondes »...