abusesaffiliationarrow-downarrow-leftarrow-rightarrow-upattack-typeburgerchevron-downchevron-leftchevron-rightchevron-upClock iconclosedeletedevelopment-povertydiscriminationdollardownloademailenvironmentexternal-linkfacebookfiltergenderglobegroupshealthinformation-outlineinformationinstagraminvestment-trade-globalisationissueslabourlanguagesShapeCombined Shapelocationmap-pinminusnewsorganisationotheroverviewpluspreviewprofilerefreshnewssearchsecurityPathtagticktooltiptwitteruniversalityweb
Article

Génocide rwandais : un juge va enquêter sur le rôle de la banque BNP Paribas

Une information judiciaire pour complicité de génocide et crimes contre l'humanité vient d'être ouverte suite à la plainte déposée en juin dernier par trois associations contre la banque BNP Paribas...

La banque est soupçonnée par trois associations, Sherpa, le Collectif des parties civiles pour le Rwanda et Ibuka France, d’avoir contribué au financement d’un achat illégal d’armes à destination du Rwanda, alors en plein génocide, en juin 1994. Et cela malgré un embargo sur les armes voté par l’ONU.

Sollicitée par la cellule Investigation de Radio France, la BNP répond qu'"il s'agit de la suite mécanique et obligatoire dans le cadre d'un dépôt de plainte de ce type. Cela ne constitue en aucun cas un développement nouveau. Ce sont des faits très anciens datant de 1994. La Banque informe qu'elle n'a pas eu communication de la plainte annoncée par voie médiatique, et qu'elle n'en connait donc pas la substance. Dans ces conditions, il n'est pas possible de commenter plus avant."

C'est le juge d'instruction Alexandre Baillon du pôle génocide du tribunal de grande instance de Paris qui est chargé de cette enquête...

Part of the following stories

3 ONG déposent plainte en France contre BNP Paribas pour complicité supposée de génocide au Rwanda

La justice française ouvre une information judiciaire contre BNP Paribas pour complicité de génocide et crimes contre l'humanité suite à la plainte de 3 ONG