abusesaffiliationarrow-downarrow-leftarrow-rightarrow-upattack-typeburgerchevron-downchevron-leftchevron-rightchevron-upClock iconclosedeletedevelopment-povertydiscriminationdollardownloademailenvironmentexternal-linkfacebookfiltergenderglobegroupshealthinformation-outlineinformationinstagraminvestment-trade-globalisationissueslabourlanguagesShapeCombined Shapelocationmap-pinminusnewsorganisationotheroverviewpluspreviewprofilerefreshnewssearchsecurityPathtagticktooltiptwitteruniversalityweb
Article

Gabon : Les ONG lancent l'alerte sur la destruction des mangroves protégées liée à la spéculation immobilière

« Gabon : une mangrove protégée abattue à la tronçonneuse, les ONG lancent l’alerte », 31 juillet 2020.

Au Gabon, la croissance démographique et la spéculation foncière dans les villes menacent l'écosystème des mangroves situées dans l'estuaire du fleuve Komo qui entoure Libreville...Le 15 juillet, des ONG de défense de l'environnement ont publié sur Twitter des vidéos montrant les dégâts causés par des travaux de construction dans une zone classée. Saisi du dossier, le ministère de l'Environnement a fait cesser les travaux et a demandé que la zone détruite soit restaurée.

Les vidéos ont été filmées par les habitants du village Idolo...plusieurs organes de défense de l’environnement sont venus sur place pour constater l’ampleur des dégâts, parmi elles l’ONG Brainforest, dirigée par Marc Ona Essangui. Il raconte :
"C’est une grande superficie...de mangroves qui a été détruite. De grosses barrières ont été érigées par les ouvriers...Depuis plusieurs années, les agences immobilières sollicitent de plus en plus des titres fonciers sur les zones de mangroves pour ériger des hôtels, pour l’attrait touristique qu’elles représentent. Cette spéculation immobilière menace les mangroves qui jouent un rôle important dans l’écosystème. Les mangroves constituent une barrière naturelle contre l’avancée de la mer et l’érosion. Si elles sont détruites, les inondations peuvent devenir de plus en plus catastrophiques...Elles sont aussi une niche de reproduction pour les poissons, les crabes, les huîtres et pour d’autres produits halieutiques. Leur destruction impacte les activités économiques des populations locales."...

Selon le directeur général de l’environnement et de la protection de la nature, bien que la forte urbanisation des villes constitue une menace pour leur écosystème, le Gabon ne subit pas une déforestation massive de ses mangroves...