abusesaffiliationarrow-downarrow-leftarrow-rightarrow-upattack-typeburgerchevron-downchevron-leftchevron-rightchevron-upClock iconclosedeletedevelopment-povertydiscriminationdollardownloademailenvironmentexternal-linkfacebookfiltergenderglobegroupshealthinformation-outlineinformationinstagraminvestment-trade-globalisationissueslabourlanguagesShapeCombined Shapelocationmap-pinminusnewsorganisationotheroverviewpluspreviewprofilerefreshnewssearchsecurityPathtagticktooltiptwitteruniversalityweb
Article

Iran : Les pêcheurs locaux dénoncent les chalutiers chinois qui mettent en danger l'écosystème marin et ruinent les récoltes

« En Iran, les chalutiers chinois détruisent l'écosystème et ruinent les pêcheurs iraniens », 24 juillet 2020.

...les pêcheurs iraniens ont vu arriver de nouveaux rivaux qui ont drastiquement réduit leurs activités depuis plusieurs années : les chalutiers chinois. Les autorités iraniennes nient leur présence dans les eaux territoriales. Or, la rédaction des Observateurs de France 24 a pu retracer le parcours de ces chalutiers chinois et confirmer, grâce aux témoignages de pêcheurs iraniens, l'impact économique et environnemental de ces bateaux qui utilisent bien souvent des méthodes illégales de pêche...Khorshid...est un jeune pêcheur de Jask..."Nous avons commencé à remarquer leur présence il y a maintenant cinq ans : ils sont arrivés petit à petit, et sont aujourd’hui de plus en plus nombreux...Récemment, l’organisation des pêcheries nous a expliqué que ces chalutiers avaient l’autorisation de pêcher uniquement des myctophidés [mieux connus sous le nom de poissons-lanternes...Pourtant, nous avons pu constater que les chalutiers pêchent tout ce qu’ils peuvent dans leur filets, et pas seulement ce type de poisson."...

Cette pêche intensive à tout-va a un impact sur les petits pêcheurs iraniens, mais pas seulement. Farzad...est un expert de la vie marine dans le golfe Persique et la mer d’Oman. Il explique :

"Ce qu’il se passe dans cette région n’est ni plus ni moins qu’une destruction de la vie marine. Ces chalutiers pratiquent le chalutage par le fond, c'est-à-dire qu’ils raclent les fonds marins. Tout ce qu’ils détruisent au fond de l’eau remonte à la surface. Quasiment partout dans le monde, cette méthode de pêche est considérée comme illégale [l’Union européenne a par exemple interdit cette méthode de pêche en 2016, NDLR]....