abusesaffiliationarrow-downarrow-leftarrow-rightarrow-upattack-typeburgerchevron-downchevron-leftchevron-rightchevron-upClock iconclosedeletedevelopment-povertydiscriminationdollardownloademailenvironmentexternal-linkfacebookfiltergenderglobegroupshealthC4067174-3DD9-4B9E-AD64-284FDAAE6338@1xinformation-outlineinformationinstagraminvestment-trade-globalisationissueslabourlanguagesShapeCombined Shapeline, chart, up, arrow, graphlocationmap-pinminusnewsorganisationotheroverviewpluspreviewArtboard 185profilerefreshIconnewssearchsecurityPathStock downStock steadyStock uptagticktooltiptwitteruniversalityweb

Le contenu est également disponible dans les langues suivantes: English

Affaire

10 Nov 2022

RDC: Deux ONG assignent la société pétrolière Perenco en justice pour ses activités polluantes

Le 9 novembre 2022, le média "Disclose" a révélé des informations accusant le deuxième pétrolier français, Perenco, de nombreuses atteintes à l'environnement en République Démocratique du Congo (RDC). Le passage de conduites vétustes dans les rivières et le mauvais entretien des installations pétrolières occasionneraient des rejets fréquents de brut dans la nature. Le torchage illégal de gaz de l'entreprise émettrait de grandes quantités de gaz à effet de serre, impactant le climat. Enfin, l'incinération et l'enfouissement de déchets pétroliers sans traitement préalable constitueraient une autre atteinte à l'environnement.

Des études scientifiques, des enquêtes d'associations congolaises et internationales, et un rapport de la Commission d'enquête du Sénat congolais révèlent ainsi une pollution chronique de l'eau, de l'air et du sol.

Dans le sillage de ces révélations, les associations Sherpa et Les Amis de la Terre France ont engagé une action en justice en France. Cette assignation fait suite à des années d'enquête pour tenter de lever le voile sur l'opacité du groupe et établir les liens juridiques entre Perenco et ses nombreuses sociétés opérant à l'étranger. La société française Perenco nie en effet tout lien de contrôle sur les autres sociétés du groupe lorsqu'interrogée sur les dommages résultant d'activités à l'étranger.

De son côté, Perenco affirme «s’engager à assurer la santé et la sécurité de ses employés et des communautés et développe une approche environnementale pour contrôler et atténuer l’impact de ses activités». La société pétrolière fait également valoir ses «actions sociales, environnementales et économiques» déployées à l'étranger, tout en reconnaissant «que des incidents ont eu lieu dans le passé», mais qu’ils seraient «mineurs et très localisés».

Chronologie