abusesaffiliationarrow-downarrow-leftarrow-rightarrow-upattack-typeburgerchevron-downchevron-leftchevron-rightchevron-upClock iconclosedeletedevelopment-povertydiscriminationdollardownloademailenvironmentexternal-linkfacebookfiltergenderglobegroupshealthinformation-outlineinformationinstagraminvestment-trade-globalisationissueslabourlanguagesShapeCombined Shapelocationmap-pinminusnewsorganisationotheroverviewpluspreviewprofilerefreshnewssearchsecurityPathtagticktooltiptwitteruniversalityweb
Article

Le CCFD-Terre Solidaire engagé pour un traité Onu contre l’impunité des multinationales

Du 23 au 27 octobre 2017, ont lieu à l'Onu à Genève les négociations pour l'adoption d'un traité international contraignant sur les multinationales et les droits humains. Le CCFD-Terre Solidaire y sera présent aux côtés de plusieurs associations partenaires d'Afrique, d'Asie et d'Amérique latine...

...[D]depuis toujours nous avons favorisé une approche légaliste...

...[P]our nous, les Etats doivent être en première ligne. Ils sont responsables de l'intérêt général...

...[L]'approche fondée sur l'idée d'entreprises responsables qui appliqueraient volontairement des règles de bonnes conduites a montré ses limites. Il faut des règles contraignantes et qui s'appliquent à toutes les entreprises...

Le fait d’instaurer une obligation légale de vigilance des entreprises par rapport aux droits humains est un moyen de rappeler que ces droits devraient primer sur le droit du commerce et des investissements, qui eux ont toujours été contraignants, ainsi que sur les profits des multinationales...

Face aux opposants qui expliquent que cette loi tricolore nuit à la compétitivité des entreprises, une homogénéisation des pratiques au niveau mondial ferait s’effondrer leurs arguments. Non, la France n’a pas l’intention de faire cavalier seul. C’est pourquoi, elle doit avoir un rôle de premier plan lors des négociations à venir...

Story Timeline