abusesaffiliationarrow-downarrow-leftarrow-rightarrow-upattack-typeburgerchevron-downchevron-leftchevron-rightchevron-upClock iconclosedeletedevelopment-povertydiscriminationdollardownloademailenvironmentexternal-linkfacebookfiltergenderglobegroupshealthinformation-outlineinformationinstagraminvestment-trade-globalisationissueslabourlanguagesShapeCombined Shapeline, chart, up, arrow, graphlocationmap-pinminusnewsorganisationotheroverviewpluspreviewArtboard 185profilerefreshnewssearchsecurityPathStock downStock steadyStock uptagticktooltiptwitteruniversalityweb
Article

Le groupe CMA CGM, 3e transporteur mondial, s'engage à ne pas emprunter la route de l'Arctique

«  Les bateaux CMA CGM ne longeront pas la Sibérie », 27 août 2019

L'armateur de porte-conteneurs français a annoncé ne pas emprunter la route du Nord afin de préserver «l'environnement et la biodiversité mondiale». Il s'engage également à ne pas traverser les passages maritimes de l'Arctique accessibles avec la fonte des glaces...

...Alors que la fonte des glaces rend peu à peu accessibles trois passages maritimes dans l’Arctique, CMA CGM s’engage à n’y faire transiter aucun de ses 500 bateaux. Notamment sur l’axe nord-est longeant la Sibérie...

...Long de 4000 km, celui-ci est le seul déjà praticable sans brise-glace trois à quatre mois par an et déjà exploité par des navires battant pavillon étranger. Vladimir Poutine a déjà fixé un objectif de 80 millions de tonnes transportées par an d’ici à 2025 par ce passage. «CMA CGM fait ainsi le choix résolu de la protection de l’environnement et de la biodiversité mondiale malgré l’avantage concurrentiel majeur que cette route représenterait pour les compagnies maritimes», résume le groupe.