abusesaffiliationarrow-downarrow-leftarrow-rightarrow-upattack-typeburgerchevron-downchevron-leftchevron-rightchevron-upClock iconclosedeletedevelopment-povertydiscriminationdollardownloademailenvironmentexternal-linkfacebookfiltergenderglobegroupshealthC4067174-3DD9-4B9E-AD64-284FDAAE6338@1xinformation-outlineinformationinstagraminvestment-trade-globalisationissueslabourlanguagesShapeCombined Shapeline, chart, up, arrow, graphlocationmap-pinminusnewsorganisationotheroverviewpluspreviewArtboard 185profilerefreshIconnewssearchsecurityPathStock downStock steadyStock uptagticktooltiptwitteruniversalityweb
Article

12 Jan 2018

Auteur:
Pauline Gilles, NewsMonkey

L'envers du décor: deux ONG accusent Samsung d'utiliser des enfants en Asie pour fabriquer ses smartphones

See all tags

Deux ONG françaises accusent Samsung de recourir à des enfants de moins de 16 ans dans les usines de ses sous-traitants. En plus de conditions de travail et d'hébergements abominables, les enfants manipuleraient des produits toxiques et potentiellement mortelles...Sherpa et Peuples Solidaires ont Samsung dans le viseur depuis 2012, date à laquelle les organismes de terrain ont entamé leurs premières investigations. Mais aujourd'hui, de nouveaux rapports provenant de l'ONG américaine China Labor Watch viennent étayer leur dossier...Et ce n'est pas une grande première. Sherpa avait déjà déposé plainte en décembre 2015 contre Samsung, après une première plainte classée sans suite en 2013 et une autre fin 2014...De son côté, Samsung nie les allégations et affirme, dans un communiqué de presse, pratiquer une "politique de tolérance zéro sur le travail des enfants aussi bien dans ses propres installations que chez ses fournisseurs".

Story Timeline