abusesaffiliationarrow-downarrow-leftarrow-rightarrow-upattack-typeburgerchevron-downchevron-leftchevron-rightchevron-upClock iconclosedeletedevelopment-povertydiscriminationdollardownloademailenvironmentexternal-linkfacebookfiltergenderglobegroupshealthinformation-outlineinformationinstagraminvestment-trade-globalisationissueslabourlanguagesShapeCombined Shapelocationmap-pinminusnewsorganisationotheroverviewpluspreviewprofilerefreshnewssearchsecurityPathtagticktooltiptwitteruniversalityweb
Affaire

Les ONG interpellent les entreprises pétrolières pour prévenir la violation de droits humains dans le projet d'oléoduc entre l'Ouganda et la Tanzanie ; avec la réponse de Total

FIDH, Oxfam et d'autres ont publié deux rapports sur les risques pour les droits humains auxquels sont confrontées les communautés locales touchées par l'oléoduc Ouganda-Tanzanie. Ils comprennent le déplacement et la perte de moyens de subsistance. Total, la société qui mène le développement du pipeline, a accueilli favorablement les rapports et n'est pas d'accord avec certaines affirmations.

Story timeline