abusesaffiliationarrow-downarrow-leftarrow-rightarrow-upattack-typeburgerchevron-downchevron-leftchevron-rightchevron-upClock iconclosedeletedevelopment-povertydiscriminationdollardownloademailenvironmentexternal-linkfacebookfiltergenderglobegroupshealthinformation-outlineinformationinstagraminvestment-trade-globalisationissueslabourlanguagesShapeCombined Shapelocationmap-pinminusnewsorganisationotheroverviewpluspreviewprofilerefreshnewssearchsecurityPathtagticktooltiptwitteruniversalityweb
Affaire

L'industrie minière tire profit de la pandémie de COVID-19 au détriment des travailleurs, des communautés et des défenseurs des droits, selon un rapport d'ONG

Un rapport produit par une coalition d'ONG (Earthworks, Institute for Policy Studies - Global Economy Program, London Mining Network, MiningWatch Canada, Terra Justa, War on Want, and Yes to Life No to Mining) analyse les réponses de l'industrie minière à la pandémie de COVID-19.

Quatre conclusions principales sont tirées de cette étude :

  • Les entreprises minières ignorent les risques pandémiques et continuent d'opérer
  • Les gouvernements à travers le monde prennent des mesures extradordinaires pour réduire au silence des manifestations légitimes et promouvoir le secteur minier
  • Les entreprises minières se présentent comme des acteurs engagés lors de cette pandémie afin d'effacer leurs mauvais bilans environnementaux et humains
  • Les entreprises minières et les gouvernements profitent de la pandémie pour réformer le secteur minier à leur avantage et au détriment de la planète et des populations

Le Centre de Ressources sur les Entreprises et les Droits de l'Homme a invité des entreprises nommées dans le rapport à répondre. Les réponses sont accessibles dans notre histoire en anglais.

Ce rapport a été suivi par une pétition, signée par plus de 300 organisations de la société civile, qui ont dénoncé les réponses de l'industrie minière face à la pandémie de coronavirus.

Story timeline