abusesaffiliationarrow-downarrow-leftarrow-rightarrow-upattack-typeburgerchevron-downchevron-leftchevron-rightchevron-upClock iconclosedeletedevelopment-povertydiscriminationdollardownloademailenvironmentexternal-linkfacebookfiltergenderglobegroupshealthinformation-outlineinformationinstagraminvestment-trade-globalisationissueslabourlanguagesShapeCombined Shapelocationmap-pinminusnewsorganisationotheroverviewpluspreviewprofilerefreshnewssearchsecurityPathtagticktooltiptwitteruniversalityweb
Article

Madagascar: Les autorités suspendent l'exportation de l'or afin d'assainir le secteur dominé par l'exploitation illégale

"Secteur aurifère : Suspension de l’exportation de l’or", 9 octobre 2020

C’est la raison pour laquelle, « nous avons suspendu jusqu’à nouvel ordre l’exportation de l’or ». Le ministre de tutelle, Fidiniavo Ravokatra l’a déclaré hier lors d’une conférence de presse. Et lui de rajouter que tout individu ou toute personne morale détenant une quantité d’or sans avoir une autorisation légale, sera sanctionné. Et leurs produits aurifères feront l’objet de saisie.

En fait ce secteur stratégique est pour l’heure dominé par l’exploitation illicite. Et parlant de l’exportation illégale de 25, 5kg d’or  le 10 janvier 2019, et qui ont été saisis à Maurice, le ministre des Mines et des Ressources Stratégiques a avancé que des procédures judiciaires et par voie diplomatique sont en cours pour pouvoir les rapatrier...

En fait, « la Banque Centrale a déjà lancé un appel à manifestation d’intérêt afin de sélectionner les comptoirs commerciaux agréés et les exploitants aurifères formels. Cette institution commencerait à acheter de l’or auprès de ces fournisseurs à compter du début du mois de novembre », d’après toujours les explications du ministre de tutelle. Quant aux exportateurs de ce métal jaune qui n’ont pas effectué des rapatriements de devises jusqu’à maintenant, il a soulevé que des sanctions seront infligées à leur encontre.