abusesaffiliationarrow-downarrow-leftarrow-rightarrow-upattack-typeburgerchevron-downchevron-leftchevron-rightchevron-upClock iconclosedeletedevelopment-povertydiscriminationdollardownloademailenvironmentexternal-linkfacebookfiltergenderglobegroupshealthinformation-outlineinformationinstagraminvestment-trade-globalisationissueslabourlanguagesShapeCombined Shapelocationmap-pinminusnewsorganisationotheroverviewpluspreviewprofilerefreshnewssearchsecurityPathtagticktooltiptwitteruniversalityweb
Article

Maurice : La loi sur la sécurité et la santé au travail encore mal appliquée au sein des secteurs publics et privés

Journée mondiale du Travail : sécurité et santé en danger, 1er mai 2017

129 accidents au travail n'ont pas été rapportés en 2016. Cela, en dépit de l'Occupational Safety and Health Act (OSHA)...«Certaines entreprises préfèrent payer une amende, dont le montant est dérisoire, que d'appliquer les règlements régissant la sécurité et la santé au travail », affirme Dooshyant Burrut, Occupational Health & Safety Officer...Les employés du secteur public ne sont pas mieux lotis, fait ressortir Rashid Imrith, président des syndicats de la fonction publique...La santé et la sécurité au travail ne sont pas sur les priorités du gouvernement. « La loi dit que le gouvernement doit respecter l'Occupational Safety and Health Act mais s'il ne le fait pas, un employé ne peut pas le poursuivre pour non respect de la loi », dit le syndicaliste. Et si d'un côté les chiffres du ministère du Travail indiquent qu'il y a bien moins d'accidents de travail rapportés, insidieusement la situation est tout autre, selon nos interlocuteurs. Dans certains cas, les lacunes et non respect de l'OSHA sont devenus « la norme »...Le ministère du Travail rappelle que tout accident sur le lieu de travail doit être rapporté au ministère, comme le stipule l'article 84 du l'OSHA. Au cas contraire, l'employeur est passible de poursuites...