abusesaffiliationarrow-downarrow-leftarrow-rightarrow-upattack-typeburgerchevron-downchevron-leftchevron-rightchevron-upClock iconclosedeletedevelopment-povertydiscriminationdollardownloademailenvironmentexternal-linkfacebookfiltergenderglobegroupshealthinformation-outlineinformationinstagraminvestment-trade-globalisationissueslabourlanguagesShapeCombined Shapeline, chart, up, arrow, graphlocationmap-pinminusnewsorganisationotheroverviewpluspreviewArtboard 185profilerefreshnewssearchsecurityPathStock downStock steadyStock uptagticktooltiptwitteruniversalityweb
Article

Microsoft affirme qu'il n'investira plus dans des sociétés de reconnaissance faciale

«Microsoft va mettre fin à ses investissements dans des entreprises de reconnaissance faciale après la controverse d’AnyVision» 28 mars 2020

Microsoft dit qu’il n’investira plus dans des sociétés tierces de reconnaissance faciale à la suite d’une controverse autour de son financement de la start-up israélienne AnyVision, qui, selon des critiques et des militants des droits de l’homme, a alimenté un programme de surveillance en Cisjordanie à la suite d’un rapport de NBC News sur les relations de l’entreprise avec le gouvernement israélien.

 Microsoft affirme maintenant qu’une enquête indépendante menée par l’ancien procureur général américain Eric Holder et son équipe du cabinet international Covington & Burling a révélé que «la technologie d’AnyVision n’a pas auparavant et n’alimente pas actuellement un programme de surveillance de masse en Cisjordanie qui a été allégué dans rapports des médias.  » S’il l’avait fait, Microsoft affirme que cela aurait constitué une violation de l’engagement du portefeuille financier sur l’utilisation de la reconnaissance faciale éthique.