abusesaffiliationarrow-downarrow-leftarrow-rightarrow-upattack-typeburgerchevron-downchevron-leftchevron-rightchevron-upClock iconclosedeletedevelopment-povertydiscriminationdollardownloademailenvironmentexternal-linkfacebookfiltergenderglobegroupshealthinformation-outlineinformationinstagraminvestment-trade-globalisationissueslabourlanguagesShapeCombined Shapelocationmap-pinminusnewsorganisationotheroverviewpluspreviewprofilerefreshnewssearchsecurityPathtagticktooltiptwitteruniversalityweb
Article

Roquettes, armes et moteurs fabriqués au sein de l'UE risquent d'enfreindre l'embargo sur les armes à destination du Myanmar

Le transfert vers le Myanmar d'un hélicoptère militaire dont des composants et une partie de la technologie sont fournis par pas moins de six pays membres de l'Union européenne (UE) menace de compromettre l'embargo européen sur les armes à destination du Myanmar. C'est ce que dénonce un nouveau rapport publié ce lundi 16 juillet 2007 par des organisations non gouvernementales (ONG) européennes et internationales, dont Amnesty International et Saferworld... Il est communément admis que les droits humains sont gravement bafoués au Myanmar. [fait référence à composants produits par Forges de Zeebrugge FZ (filiale de Thales), Turbomeca (filiale de Safran), GIAT (maintenant Nexter), Matra Bae Dynamics (maintenant partie de MBDA), SITEC Aerospace (filiale d'Accuron), Eurocopter (filiale d'EADS), Elettronica Aster, Avitronics (joint venture de Saab AB & Grintek), APPH Precision Hydraulics, FPT Industries, (filiale GKN) GKN Westland (maintenant partie de Finmeccanica); hélicoptère produit par Hindustan Aeronautics]