abusesaffiliationarrow-downarrow-leftarrow-rightarrow-upattack-typeburgerchevron-downchevron-leftchevron-rightchevron-upClock iconclosedeletedevelopment-povertydiscriminationdollardownloademailenvironmentexternal-linkfacebookfiltergenderglobegroupshealthinformation-outlineinformationinstagraminvestment-trade-globalisationissueslabourlanguagesShapeCombined Shapeline, chart, up, arrow, graphlocationmap-pinminusnewsorganisationotheroverviewpluspreviewArtboard 185profilerefreshnewssearchsecurityPathStock downStock steadyStock uptagticktooltiptwitteruniversalityweb
Article

Royaume-Uni : L'esclavage moderne est exacerbé par la pandémie de COVID-19

«L'esclavage moderne continue de sévir : les plus vulnérables fragilisés par la crise sanitaire» 5 juin 2020

En observant les rues de Londres, c'est difficile à imaginer, et pourtant… L'esclavage moderne est une réalité au Royaume-Uni comme dans le reste de l'Europe. Des victimes, souvent trompées par de fausses promesses, se retrouvent prises au piège et exploitées.

L'an dernier, 10 600 personnes ont été identifiées comme étant des victimes potentielles de l'esclavage moderne au Royaume-Uni : un chiffre record, 50 % de plus qu'en 2018. Le travail forcé était la forme d'abus la plus répandue, de nombreuses victimes étant des ressortissants britanniques ou des personnes originaires d'Albanie et du Vietnam.

Bars à ongles, stations de lavage de voitures, domaines agricoles, usines… Les secteurs où s'exerce cette exploitation par le travail sont nombreux. Et d'après l'association caritative Hestia, la levée des restrictions liées à la pandémie va rouvrir une brèche...