abusesaffiliationarrow-downarrow-leftarrow-rightarrow-upattack-typeburgerchevron-downchevron-leftchevron-rightchevron-upClock iconclosedeletedevelopment-povertydiscriminationdollardownloademailenvironmentexternal-linkfacebookfiltergenderglobegroupshealthinformation-outlineinformationinstagraminvestment-trade-globalisationissueslabourlanguagesShapeCombined Shapeline, chart, up, arrow, graphlocationmap-pinminusnewsorganisationotheroverviewpluspreviewArtboard 185profilerefreshnewssearchsecurityPathStock downStock steadyStock uptagticktooltiptwitteruniversalityweb
Article

Sénégal: Les journalistes invités à travailler avec la société civile et les parlementaires pour une meilleure transparence dans les industries extractives

"Divulgation des bénéficiaires effectifs des entreprises extractives - Les journalistes invités à travailler avec la société civile et les parlementaires", 16 juin 2020

Le responsable des affaires juridiques du comité national ITIE Dr Moustapha Fall a invité les journalistes à travailler de concert avec la société civile et les parlementaires pour détecter les influences politiques éventuelles où des personnes peuvent être exposées dans l’octroi des permis et des licences...Selon lui, toutes les études internationales ont montré qu’il y a toujours cette question de pouvoir discrétionnaire qu’il faudra encadrer. «Il est clair qu’il y a un consensus et il faut encadrer le niveau d’influence et surtout le niveau de pouvoir discrétionnaire. Il faut se former davantage dans les techniques de recherche et d’investigation avec les outils d’informations internationales que nous avons au niveau de la collecte et du traitement», a-t-il laissé entendre. Cela permet, poursuit-il, de faire des rapprochements à des fins de vérification et pour renforcer même le rôle de veille et d’alerte du journaliste. Et enfin M. Fall recommande aux professionnels des médias d’établir beaucoup de contacts avec des journalistes...[des pays d'origine]... des compagnies multinationales qui ont eu également à identifier des cas de corruption ou de blanchiment dans le secteur extractif...

...le responsable des affaires juridiques du comité national ITIE pense que les journalistes peuvent utiliser les données sur les propriétés effectives pour stimuler au moins le débat public autour de la propriété publique des ressources naturelles ainsi que dans les enquêtes et investigations...identifier les véritables identités des personnes physiques et propriétaires de sociétés permet d’exercer une mission d’alerte et d’éviter les risques de corruptions ou même de conflits d’intérêts.