abusesaffiliationarrow-downarrow-leftarrow-rightarrow-upattack-typeburgerchevron-downchevron-leftchevron-rightchevron-upClock iconclosedeletedevelopment-povertydiscriminationdollardownloademailenvironmentexternal-linkfacebookfiltergenderglobegroupshealthinformation-outlineinformationinstagraminvestment-trade-globalisationissueslabourlanguagesShapeCombined Shapeline, chart, up, arrow, graphlocationmap-pinminusnewsorganisationotheroverviewpluspreviewArtboard 185profilerefreshnewssearchsecurityPathStock downStock steadyStock uptagticktooltiptwitteruniversalityweb
Article

Vietnam : Le nouveau code du travail protège davantage les femmes quant aux inégalités et à la discrimination, selon l'Organisation internationale du travail

« Au Viet Nam, le nouveau code du travail passe de la simple protection des femmes à leur autonomisation » 12 mars 2020

Au Viet Nam, les femmes ont longtemps porté un double fardeau. Une formule à la mode créée dans les années 80 – giỏi việc nước, đảm việc nhà – les encourage à être efficaces pour accomplir leurs missions sur le plan national (une référence à l’emploi qu’elles exercent) mais aussi à être efficaces au sein de leur foyer.

Et il se trouve que les femmes ont répondu de manière enthousiaste à cet appel au développement de leur pays. Plus de 70 pour cent des femmes actives ont un emploi ou en recherchent un, comparé à la moyenne générale qui est de 48 pour cent.

Toutefois, malgré leur engagement, les femmes n’ont pas été traitées de manière égale. A l’heure actuelle au Viet Nam, les femmes salariées gagnent environ 10 pour cent de moins que les hommes et la part des femmes dans les postes de direction atteint à peine 28 pour cent. 

Adopté en novembre 2019, le nouveau code du travail du Viet Nam tente justement de régler la question des différences de traitement entre hommes et femmes...

Selon le vice-ministre en charge du travail, des invalides et des affaires sociales, Nguyen Thi Ha, ces évolutions constituent un changement d’approche qui passe de la protection des femmes à l’autonomisation de l’ensemble des personnes qui travaillent, hommes ou femmes. «La révision du code du travail a constitué l’occasion d’améliorer les mesures envers les femmes au travail et de promouvoir l’égalité entre les hommes et les femmes», explique-t-il. 

Le nouveau code prévoit également que les travailleurs pourront établir des organisations représentatives de leur choix au niveau de l’entreprise.