abusesaffiliationarrow-downarrow-leftarrow-rightarrow-upattack-typeburgerchevron-downchevron-leftchevron-rightchevron-upClock iconclosedeletedevelopment-povertydiscriminationdollardownloademailenvironmentexternal-linkfacebookfiltergenderglobegroupshealthC4067174-3DD9-4B9E-AD64-284FDAAE6338@1xinformation-outlineinformationinstagraminvestment-trade-globalisationissueslabourlanguagesShapeCombined Shapeline, chart, up, arrow, graphlocationmap-pinminusnewsorganisationotheroverviewpluspreviewArtboard 185profilerefreshIconnewssearchsecurityPathStock downStock steadyStock uptagticktooltiptwitteruniversalityweb
Article

3 Jul 2019

Auteur:
Sherpa et ActionAid France

Violations des droits des travailleurs : mise en examen historique de Samsung France pour pratiques commerciales trompeuses

See all tags

Après une épopée judiciaire initiée par Sherpa et ActionAid France il y a plus de six ans, SAMSUNG ELECTRONICS France SAS a été mise en examen du chef de pratiques commerciales trompeuses le 17 avril 2019. L'entreprise affiche des engagements éthiques sur les droits des travailleurs qu'elle ne respecterait pas dans ses usines en Chine, en Corée et au Vietnam. Des ONG dénoncent en effet, investigations à l'appui, des violations graves des droits fondamentaux : emploi d'enfants de moins de seize ans, horaires de travail abusifs, conditions de travail et d'hébergement incompatibles avec la dignité humaine et mise en danger des travailleurs.

Cette mise en examen intervient à la suite d’une nouvelle plainte avec constitution de partie civile déposée par Sherpa et ActionAid France le 25 juin 2018 devant le doyen des juges d’instruction du Tribunal de Grande Instance de Paris contre SAMSUNG France ainsi que la maison-mère en Corée. Si SAMSUNG entend devenir « l’une des entreprises les plus éthiques au monde », elle doit rendre compte de ses engagements devant la justice...

Malgré les engagements éthiques pris par SAMSUNG, les éléments versés à la plainte permettraient de caractériser de graves violations des droits humains. Par ailleurs, l’utilisation de produits toxiques sans protection dans les usines coréennes, dont le benzène et le méthanol, ont causé des maladies incurables chez des centaines d’employés. Au moins 465 ouvriers et ouvrières seraient concernés, dont 135 seraient déjà morts...

Part of the following stories

Samsung France mise en examen pour pratiques commerciales trompeuses pour des supposées violations des droits des travailleurs dans ses usines en Chine, en Corée et au Vietnam

Procès Samsung (pour publicité mensongère et violations du droit du travail)

Procès Samsung (pour publicité mensongère et violations du droit du travail)