Dissimuler ce message

Bienvenue au Centre de Ressources sur les Entreprises et les Droits de l’Homme.

Nous nous faisons un devoir de travailler avec les militants de la société civile, les entreprises et les gouvernements afin d’aborder les inégalités de pouvoir, d’identifier les voies recours en cas d’abus, et d’assurer la protection des individus et de la planète.

Les entreprises et les communautés affectées nous remercient toutes deux des ressources et du soutien que nous leur apportons.

Ceci est uniquement possible grâce à votre soutien. S’il vous plaît, songez à faire un don dès aujourd’hui.

Merci,
Phil Bloomer, Directeur Exécutif

Faire un don maintenant Dissimuler ce message

Des journalistes soulignent la contradiction de l’UEFA avec ses valeurs pour son contrat avec SOCAR, une entreprise pétrolière basée en Azerbaïdjan

UEFA-france-2016-logocredit-UEFA

Souscrire au flux RSS de cette rubrique

Tous les éléments de cette histoire

Article
19 May 2016

Euro: ce sponsor azéri qui fait tâche

Auteur: Europe 1 (France)

A côté des burgers de McDonald's, des sodas de Coca-Cola et des pneus Continental, un autre sponsor de l'Euro 2016 a attiré l'attention de l'Oeil du 20h de France 2...Il s'agit de SOCAR, une entreprise pétrolière d'Etat basée en Azerbaïdjan.

... SOCAR, c'est plus de 60.000 employés, une raffinerie pétrolière, une usine de traitement de gaz et des oléoducs dans tout l'Azerbaïdjan... Mais surtout, c'est une des plus grandes sociétés nationales d'un pays dont les standards de respect des droits de l'Homme sont discutables, l'Azerbaïdjan.

...Récemment, l'Azerbaïdjan a également été épinglé par le Parlement européen pour ses actions contre la défense des droits de l'Homme. Alors que l'UEFA milite régulièrement pour des valeurs d'intégrité, d'indépendance et de respect des droits de l'Homme, SOCAR est un sponsor qui fait tâche.

Tout lire

Article
12 May 2016

Euro de football : quand l'UEFA ne respecte pas les valeurs qu'elle défend

Auteur: Nicolas Rinaldi, Marianne (France)

L'UEFA (confédération européenne du football), qui organise la compétition, défend ainsi onze "valeurs clés", au premier rang desquelles : "Le football est un jeu avant d’être un produit, un sport avant d’être un marché, un spectacle avant d’être un business". Vraiment ? L'organisation de cet Euro 2016 est pourtant en partie financée par un sponsor bien peu en phase avec les droits de l'Homme : SOCAR, l'entreprise pétrolière publique de l'Azerbaïdjan…

…[L’]'UEFA souligne qu'elle a "signé un contrat avec SOCAR et non pas avec l’Azerbaïdjan" et que de toute façon, elle "ne commente pas des questions d’ordre géopolitique"… L'UEFA va même plus loin, estimant que son sponsor caucasien est un formidable ambassadeur des valeurs qu'elle défend…

Le monde du sport, lui, a montré depuis longtemps que les valeurs qu'il affiche haut et fort ne l'empêchent pas de se tourner vers toute sorte de régime politique…En 2022, c'est le Qatar qui accueilliera la Coupe du monde de football : les spectateurs siègeront alors dans des travées élevées avec la sueur et le sang de milliers d'ouvriers immigrés traités comme des esclaves…

Tout lire