Ce contenu fait partie d’une histoire plus large, mais cette histoire n’est pas disponible dans votre langue. Nous vous recommandons quand même de lire ce contenu dans le contexte d’une des histoires suivantes :

Des ONG déposent plainte auprès du Point de contact de l'OCDE contre ING pour que la banque cesse d'investir dans le secteur de l'huile de palme

Auteur: Belga (Belgique), Publié le: 10 July 2019

« Des ONG portent plainte aux Pays-Bas contre ING pour son soutien à l'huile de palme », 5 juillet 2019

Des ONG ont déposé plainte vendredi contre la banque néerlandaise ING auprès du point de contact des Pays-Bas de l'OCDE. Elles réclament que le groupe cesse d'investir dans des entreprises de production d'huile de palme qu'elles accusent d'être associées à un accaparement des terres et au travail des enfants dans plusieurs pays du sud. Des ONG belges ont également soutenu la plainte.

Celle-ci concerne les entreprises de palmiers à huile Bolloré Group/Socfin, Noble Group et Wilmar International. Les plaignants demandent qu'ING cesse d'investir dans ces sociétés et dans l'ensemble du secteur industriel de l'huile de palme.

"La banque, tout en étant au courant des problèmes, n'a pas pris les mesures appropriées pour les combattre et a donc contribué aux abus commis par ces entreprises", pointent les ONG...

...[U]n un porte-parole de l'entreprise a souligné qu'ING partageait les préoccupations des ONG. "Nous allons engager un dialogue avec nos clients, dont ceux actifs dans la production d'huile de palme, pour les encourager à améliorer leurs pratiques. Si ce dialogue n'est pas suivi d'actions, nous pourrions décider de rompre nos liens", a-t-il indiqué...[Communiqué d'ING disponible ici (en anglais)]

Le groupe Socfin avait cependant précisé en mars que la collaboration se poursuivait puisque l'ensemble de ses plantations africaines de palmiers à huile seraient certifiées RSPO d'ici fin 2021, tandis que ses plantations indonésiennes l'étaient déjà depuis plusieurs années...

[Plusieurs documents sur les autres entreprises mentionnées dans la plainte figurent sur notre site, avec des déclarations des entreprises concernées:
- un rapport sur la destruction supposée de forêt pour la culture de l'huile de palme avec la réaction de Noble Group
- la plainte d'ONG contre Bolloré sur les conditions de vie des travailleurs et riverains des plantations d'huile de palme au Cameroun
- la réponse de Socfin aux allégations d'accaparement de terres pour la culture de l'huile de palme en Sierra Leone
- des commentaires et déclarations de Wilmar International de 2019 et 2016 sur les supposées violations des droits de l'homme et des travailleurs dans ses plantations d'huile de palme en Indonésie et ailleurs.]

Tout lire

Entreprises concernées: Bolloré Socfin Wilmar International