Des organisations demandent au Conseil de l'Europe d'apprécier la conformité de l'autorité maltaise des services financiers à partir des liens découverts entre la banque Pilatus et le gouvernement

Auteur: Sherpa, Publié le: 17 July 2018

« Le Conseil de l'Europe se doit d'évaluer Malte en prenant en compte les révélations de la journaliste Daphne Caruana Galizia et du consortium « Forbidden Stories » », 13 juillet 2018

Paris le 13 juillet 2018 – Les organisations anti-corruption française et maltaise, Sherpa et Il-Kenniesa, demandent à MONEYVAL, organe de suivi du Conseil de l'Europe chargé d'apprécier la conformité aux principales normes internationales en matière de lutte contre le blanchiment de capitaux et contre le financement du terrorisme (LBC/FT), de contrôler les pratiques de l'autorité maltaise des services financiers (MFSA) et de prendre en compte notamment l'affaire de la banque Pilatus dans le cadre du 5ème cycle d'évaluation de Malte. Alors que l' Autorité bancaire européenne a décidé d'ouvrir une enquête officielle en mai 2018 sur les manquements des autorités maltaises dans la supervision de la banque Pilatus, Sherpa et II-Kenniesa demandent officiellement à MONEYVAL de contrôler la MFSA à partir des faits dénoncés par Daphne Caruana Galizia. Pour mémoire, la journaliste Daphne Caruana Galizia, assassinée le 16 octobre 2017, avait découvert des liens entre la banque Pilatus et le gouvernement maltais ainsi que l'existence de comptes bancaires ouverts par des proches du régime azéri. Elle soupçonnait la banque Pilatus de blanchir des fonds.

Tout lire