Des villageois dénoncent l’accaparement de terres par Bolloré et Socfin ; les entreprises répondent

Cameroon_protest-socapalm-socfin-bollore_Credit_ReAct

 

Souscrire au flux RSS de cette rubrique

Tous les éléments de cette histoire

Réponse
4 May 2015

Réponse de la Socfin

Auteur: Socfin

…Ces groupes se réclament d’une association dénommée SYNAPARCAM et disent agir contre « les accaparements de leurs terres par les groupes BOLLORE et SOCFIN »…Cette affirmation est un mensonge…Toutes ses concessions ont été acquises légalement et chaque transaction est parfaitement documentée. La SOCFIN et ses filiales sont à l’avant plan du progrès social sur toutes ses plantations, progrès dont bénéficient les riverains autant que ses employés…Les terres qu’elle exploite restent la propriété de l’Etat qui les lui confie sous forme de baux emphytéotiques. La SOCAPALM a été privatisée en 2000 mais la surface de ses baux n’a pas augmenté depuis lors…Il est donc faux de parler « d’accaparement de terres »…

Télécharger le document

Réponse
23 April 2015

Réponse de Bolloré

Auteur: Bolloré

Le Groupe Bolloré rappelle qu’il n’est que actionnaire minoritaire et non gestionnaire du Groupe Socfin qui, depuis plus de 70 ans, est contrôlé majoritairement et dirigé par la famille belge Fabri.

Télécharger le document

Article
22 April 2015

Des paysans dénoncent l'accaparement de leurs terres par Bolloré

Auteur: AFP

Des paysans africains et asiatiques ont annoncé…le lancement d'une série d'actions contre l'"accaparement" de leurs terres par une holding dont l'actionnaire principal est le groupe Bolloré. "Les paysans privés de leurs terres lancent une série d'occupations sur les plantations Socfin au Cameroun, au Liberia, au Cambodge et en Côte d'Ivoire qui va durer jusqu'aux assemblées générales des groupes Socfin (27 mai) et Bolloré (4 juin)", prévient dans un communiqué l'Alliance internationale des riverains des plantations Socfin Bolloré…L'expansion de ces plantations…provoque de graves conflits avec les populations riveraines qui sont privées de terres et voient leurs conditions de vie sans cesse se dégrader", dénoncent les riverains…[L’]ONG française ReAct…dénonce un "accaparement aveugle ne laissant aux riverains aucun espace vital", la "faiblesse des compensations", une "réduction forte (...) des contributions au développement social des villages contrairement aux bonnes intentions affichées"…

Tout lire

Article
22 April 2015

Résistance mondiale contre les accaparements de terres par Bolloré et Socfin

Auteur: ReAct (France)

Les paysans privés de leurs terres lancent une série d’occupations sur les plantations Socfin au Cameroun, au Liberia, au Cambodge et en Côte d’Ivoire qui va durer jusqu’aux Assemblées Générales des groupes Socfin (27 mai) et Bolloré (4 juin). « Ces terres nous ont été volées. Nous venons maintenant les reprendre et les occuper jusqu’à qu’un accord avec Bolloré et la Socfin soit trouvé»…[L]es paysans affectés par les abus de la même multinationale aux quatre coins du globe ont décidé d’unir leur force pour contraindre l’entreprise à respecter leurs droits. Le groupe Bolloré est l’actionnaire principal (39%) de la Socfin qui détient des plantations industrielles de palmiers à huile et d'hévéas dans ces pays. Depuis 2008, l’expansion de ces plantations est continue…Une augmentation de 24% qui se fait au détriment des terres des communautés locales multipliant ainsi les tensions…

Tout lire