Vous êtes redirigé vers l’histoire dans laquelle le contenu a été trouvé pour que vous puissiez le lire dans son contexte. Veuillez cliquer sur le lien suivant si vous n’êtes pas automatiquement redirigé dans quelques secondes.
fr/un-rapport-dong-explique-la-loi-française-sur-le-devoir-de-vigilance-à-travers-3-études-de-cas-avec-les-réponses-des-entreprises#c164594

Dialogue public entre Société Générale et les Amis de la Terre France

Auteur: Les Amis de la Terre France, Publié le: 1 November 2017

Il y a une semaine, Société Générale réagissait publiquement à l’étude de cas publiée par les Amis de la Terre France sur le soutien de la banque au projet de terminal d’exportation de gaz de schiste Rio Grande LNG, avec la publication d’un texte sur son site internet. Nous lui répondons.

...Société Générale se défend de ne pas financer ce projet. A aucun moment l’étude de cas ne l’affirme.. .son rôle est bien d’accompagner l’entreprise NextDecade dans le montage du projet, y compris dans la recherche des 20 milliards de dollars de financements nécessaires.

...Le double gazoduc Rio Bravo sera tout d’abord connecté au carrefour gazier d’Aqua Dulce, spécialisé dans la vente de gaz de schiste. Et le gaz qu’il transportera sera... issu de deux bassins de production de gaz de schiste...

...ce projet contribuera à émettre autant de CO2 que 21 centrales à charbon, ou 44 centrales si on intègre les fuites de méthane....

...[R]especter les lois et réglementations locale ne suffit pas...

... Les Amis de la Terre France notent en effet une détérioration significative du dialogue depuis quelques mois...

[Fait référence à BNB Paribas]

Tout lire

Entreprises concernées: Société Générale