En conflit ouvert avec les autochtones - Pollution : les sociétés pétrolières installées à Muanda favorables à la tenue d’une table ronde [Rép. Dém. du Congo]

Auteur: Bienvenue Marie Bakumanya, Le Potentiel [Rép. Dém. du Congo], Publié le: 28 December 2009

Régulièrement, les sociétés pétrolières opérant dans cette partie de la province, sont accusées de pollution de l’environnement. D’autres charges retenues contre elles touchent au non-respect des engagements envers les riverains, victimes d’effets pervers de l’exploitation pétrolière. Aussi, l’harmonisation de leurs rapports avec les ayants droit fonciers locaux, devenait-elle une nécessité en vue de sauvegarder la paix sociale. Le mercredi 16 décembre, 17 personnes parmi les autochtones du groupement Kongo à Muanda et des villages Tshiende ont été arrêtées par la police nationale. Elles étaient accusées «d’être à la base de troubles à la société pétrolière Perenco»...Ces autochtones avaient réclamé par la force le versement de cinq millions de dollars américains (5.000.000 USD) de dommages et intérêts, «pour la réparation des préjudices subis (pollution) et le rétablissement dans leurs droits». Selon eux, ils ont été «longtemps lésés et bafoués par la société Perenco»...[qui] a toujours rejeté ces accusations «fantaisistes» sur la pollution de l’environnement. Pour les sociétés pétrolières, «aucune maladie qui soit directement imputable aux activités pétrolières» n’est enregistrée...

Tout lire

Entreprises concernées: Perenco