Dissimuler ce message

Bienvenue au Centre de Ressources sur les Entreprises et les Droits de l’Homme.

Nous nous faisons un devoir de travailler avec les militants de la société civile, les entreprises et les gouvernements afin d’aborder les inégalités de pouvoir, d’identifier les voies recours en cas d’abus, et d’assurer la protection des individus et de la planète.

Les entreprises et les communautés affectées nous remercient toutes deux des ressources et du soutien que nous leur apportons.

Ceci est uniquement possible grâce à votre soutien. S’il vous plaît, songez à faire un don dès aujourd’hui.

Merci,
Phil Bloomer, Directeur Exécutif

Faire un don maintenant Dissimuler ce message

Ce contenu fait partie de plusieurs histoires. Nous vous recommandons de lire ce contenu dans le contexte des histoires suivantes :

En trois ans, l'industrie du charbon a bénéficié de 745 milliards de dollars

Auteur: Felix Gouty, Journal du Geek, Publié le: 9 December 2019

À l’occasion de la COP 25, conférence sur le climat organisée en ce moment à Madrid, des ONG s’unissent pour révéler les détails du financement de l’industrie du charbon, l’une des principales sources de pollution et d’émissions de gaz à effet de serre au monde.

Entre les années 2017 et 2019, 258 entreprises responsables d’usines et centrales thermiques à charbon auraient été financées, d’une façon ou d’une autre, par divers investissements bancaires à travers le monde à hauteur de 745 milliards de dollars...

Les trois banques représentant les plus importantes sources de financement de cette industrie sont japonaises : Mizuho, Mitsubishi UFJ Financial Group et Sumitomo Mitsui Banking Corporation. La banque française BNP Paribas serait le 22e plus gros financeur au monde de l’industrie du charbon sur ces trois dernières années. Elle aurait accordé l’équivalent de 8,8 milliards de dollars aux entreprises du secteur. Pourtant, celle-ci affirme avoir cessé de financer des projets de centrale à charbon depuis 2017...Les associations ne s’arrêtent pas seulement aux banques : en 2019, elles affirment que près de 2000 investisseurs institutionnels individuels détenaient 276 milliards de titres en lien avec l’industrie du charbon. Les ONG sont surtout indignées par le double discours de certaines banques. Le groupe financier espagnol Santander, qui sponsorise la tenue de la COP 25 actuellement à Madrid, aurait financé des projets d’installation d’unités de production en Pologne pour environ 655 millions de dollars. 

 

Tout lire