Enquête de Greenpeace dénonce la toxicité des parfums

Souscrire au flux RSS de cette rubrique

Tous les éléments de cette histoire

Article
14 February 2005

Greenpeace fête la Saint-Valentin en dénonçant la toxicité des parfums

Auteur: Sylvie Touboul, Novethic

Selon les résultats d'une enquête commandée et rendue publique par Greenpeace, à l'occasion de la fête de la Saint-Valentin, 36 parfums célèbres laissent derrière eux autre chose qu'une agréable fragrance, puisqu'ils exposent leurs adeptes à des substances chimiques persistantes, "suspectées de pénétrer le corps avec des effets graves pour la santé à long terme "...Face aux "soupçons" de dangerosité, [Body Shop] aurait stoppé le recours à cette substance mais dans ses nouveaux produits. [fait aussi référence à Calvin Klein Cosmetics (partie d'Unilever), Melvita, Jean-Paul Gaultier]

Tout lire

Article
1 February 2005

[PDF] Parfum de Scandale: Une enquête sur la composition chimique des parfums

Auteur: Greenpeace International

Les résultats confirment que plusieurs [produits chimiques]...sont très largement utilisés par l’industrie du parfum. Ceci suggère que l’usage régulier de la plupart des parfums du commerce contribue de manière substantielle à l’exposition quotidienne des individus à ces substances chimiques, dont certaines sont des contaminants reconnus du sang et du lait maternel. [fait référence à Adidas, Alqvimia, Bogner, Bulgari, Calvin Klein (partie de Unilever), Cartier (partie de Richemont), Chanel, Coty, Dior, Etienne Aigner, FCUK, Fiorucci, Giorgio Armani, Gloria Vanderbilt, Gucci, Hugo Boss, Isabella Rossellini, Jean-Paul Gaultier, Joop!, Lancome, Melvita, Mexx (partie de Liz Claiborne), Naomi Campbell, Paco Rabanne, Puma, Ralph Lauren (Polo Ralph Lauren), Body Shop, Tommy Hilfiger, Van Gils, Yves Saint Laurent]

Tout lire