Dissimuler ce message

Bienvenue au Centre de Ressources sur les Entreprises et les Droits de l’Homme.

Nous nous faisons un devoir de travailler avec les militants de la société civile, les entreprises et les gouvernements afin d’aborder les inégalités de pouvoir, d’identifier les voies recours en cas d’abus, et d’assurer la protection des individus et de la planète.

Les entreprises et les communautés affectées nous remercient toutes deux des ressources et du soutien que nous leur apportons.

Ceci est uniquement possible grâce à votre soutien. S’il vous plaît, songez à faire un don dès aujourd’hui.

Merci,
Phil Bloomer, Directeur Exécutif

Faire un don maintenant Dissimuler ce message

Vous êtes redirigé vers l’histoire dans laquelle le contenu a été trouvé pour que vous puissiez le lire dans son contexte. Veuillez cliquer sur le lien suivant si vous n’êtes pas automatiquement redirigé dans quelques secondes.
fr/sénégal-polémique-autour-de-la-gestion-du-pétrole-et-du-gaz#c178933

Enquête sur la publication des contrats miniers, pétroliers et gaziers - Oxfam adresse un satisfécit au Sénégal

Auteur: Jean Pierre Malou, Sud Quotidien (Sénégal) , Publié le: 2 November 2018

Oxfam a adressé un satisfecit total au gouvernement du Sénégal en rapport au respect des nouvelles normes internationales relatives à la divulgation des contrats. D’emblée, Isabel Munilla, responsable politique transparence dans les Industries extractives Oxfam America a précisé qu’ «une quarantaine de grandes entreprises évoluant dans ces trois secteurs ont été consultées dans ce rapport». Concernant les efforts de transparence que déploie le Sénégal, elle déclare: «C’est très bien que le gouvernement du Sénégal ait publié des contrats. Ceci est un bon signe de la part des pouvoirs publics à l’endroit des populations dans la gestion des ressources naturelles». Toutefois, elle estime qu’il reste du chemin à faire notamment dans la capacité à lire et comprendre les clauses des contrats. Ce qui nécessite d’outiller les acteurs particulièrement la société civile, la presse et les populations de manière générale aux fins de lever toutes équivoques relatives à ces questions. Mais vite, elle prévient qu’«il pourrait y avoir quelques tensions puisque tout le monde sera désormais en mesure de lire et de comprendre les tenants et les aboutissants des documents signés par l’Etat du Sénégal dans les domaines des mines, du pétrole ou du gaz».
 

Tout lire