Ce contenu fait partie d’une histoire plus large, mais cette histoire n’est pas disponible dans votre langue. Nous vous recommandons quand même de lire ce contenu dans le contexte d’une des histoires suivantes :

Etats-Unis : Les grandes entreprises s’engagent contre le décret anti-immigration de Trump

Auteur: 20 Minutes et AFP (France), Publié le: 29 January 2017

« Décret anti-immigration: Starbucks, Uber et d'autes grandes entreprises américaines répondent à Trump », 30 janvier 2017

Certaines grandes entreprises américaines, si chères au président Donald Trump qui n'a de cesse de vouloir les protéger, se sont dressées contre son déjà très controversé décret anti-immigration...

La chaîne de cafés Starbucks va recruter 10.000 réfugiés dans les cinq prochaines années, s'est engagé par écrit dimanche son PDG Howard Schultz. Sont concernées des personnes ayant fui les guerres, les persécutions et les discriminations dans les 75 pays où est présent le groupe américain...

Lyft, le service de réservation de voitures sans chauffeur, dont un des actionnaires est General Motors, a promis de donner 1 million de dollars à l'organisation de défense des droits civiques American Civil Liberties Union (ACLU), qui a attaqué devant la justice américaine ces restrictions à l'immigration.

Son concurrent Uber...s'est engagé à aider les chauffeurs affectés...[Fait aussi référence à Apple, General Electric, JPMorgan Chase, Tesla Motors, Twitter]

 

Tout lire

Entreprises concernées: Apple General Electric General Motors JPMorgan Chase Lyft Starbucks Tesla Motors Twitter Uber