Etats-Unis : Salesforce et d'autres entreprises prennent des mesures contre la vente d'armes

Auteur: Le Point (France) , Publié le: 4 June 2019

« États-Unis : ces entreprises qui tentent de freiner les ventes d'armes », 1er juin 2019  

...Selon le Washington Post, qui a révélé cette nouvelle politique, Salesforce [une grosse plateforme pour le commerce en ligne] refuse désormais d'avoir pour clients des vendeurs de certaines armes à feu et accessoires, notamment des fusils d'assaut à usage civil, des chargeurs à haute capacité, des silencieux, des armes fabriquées par imprimante 3D…

Après la fusillade du lycée de Parkland, en Floride, et alors que vient de survenir un nouveau drame à la station balnéaire de Virginia Beach, la chaîne d'hypermarchés Walmart a relevé à 21 ans l'âge minimal pour acheter un pistolet ou un fusil…

Bank of America a décidé de ne plus accorder de prêts aux entreprises productrices de fusils d'assaut à usage civil. Levi Strauss & Co s'est engagée à verser plus d'un million de dollars à des associations de lutte contre la violence des armes. Quant à Dick's Sporting Goods, un des plus gros distributeurs américains d'équipements sportifs, il a renoncé d'abord à vendre des fusils d'assaut à usage civil et des chargeurs à haute capacité. Tout récemment, il a annoncé qu'il ne vendrait plus d'armes du tout dans 125 de ses grandes surfaces…

Ces prises de position n'ont pas toujours un impact positif sur l'entreprise. Lorsque Delta Airlines a arrêté d'offrir des prix réduits aux détenteurs d'une carte de membre de la NRA, les élus très conservateurs de l'État de Georgie – où se trouve son siège – ont décidé, en représailles, de lui supprimer une exemption fiscale de 38 millions de dollars…

Le lobby de l'armement n'apprécie guère. Il accuse Salesforce de discrimination contre les détenteurs d'armes….

Tout lire

Entreprises concernées: Bank of America Delta Air Lines Dick's Sporting Goods Hertz Levi Strauss Salesforce.com Walmart